Cookies : règles stupides ou protection efficace ?

cookies

C’est bizarre, je n’ai jamais autant été dérangé par les cookies que depuis qu’on me « protège » pour ne plus qu’ils me dérangent ! Je ne sais pas vous, mais je trouve que tous ces popups qui me préviennent de ceux-ci sur le site polluent ma navigation ! 😡  Mais de quoi veut-on me prémunir au fait ?


Qu’est-ce qu’un cookie en vrai ?

Alors non, ce n’est pas un virus ni un logiciel qu’un hacker tenterait de mettre sur votre ordinateur incognito. 👾

Un cookie ne peut pas accéder au contenu de votre disque dur pour aller fouiller dans vos photos de vacances osées. C’est beaucoup plus simple que ça.

En fait, c’est un tout petit fichier texte contenant des informations de connexion et de navigation. Appelé en français un témoin, il est déposé sur votre ordinateur lorsque vous visitez un site. Nous verrons un peu plus loin les différents types d’infos qu’il peut récolter.

Nous remercions les Américains John Giannandrea et Lou Montulli d’avoir créé ceux-ci dans les années 90.

En effet, loin d’être le mal absolu, malgré leur mauvaise réputation, c’est grâce aux cookies qu’internet a pu évoluer comme nous le connaissons aujourd’hui.

Les cookies (presque) permanents


A quoi servent les cookies ?

Ils enregistrent vos pseudos, vos mots de passe, la langue que vous utilisez, les articles que vous avez mis dans votre panier, etc. 🛒

De manière générale, les données sont analysées pour améliorer votre navigation sur le site visité.

En dehors du fait qu’ils améliorent votre expérience utilisateur en enregistrant vos préférences de navigation, ils permettent aussi d’obtenir les statistiques d’un site web.

Par exemple, vous pouvez connaître le temps passé par les visiteurs sur les pages de votre site, le taux de rebond ainsi que les clics réalisés. Il est possible d’utiliser Google Analytics ou Piwik pour avoir ce type de renseignements.

Voyons ensemble, les différents types de cookies.


Les cookies « éphémères », dits de session

Comme son nom l’indique, ce cookie reste présent uniquement pendant votre session sur internet. En gros, vous coupez votre navigateur et hop, les cookies sont effacés.

Ce type de cookies est utilisé, par exemple, par les sites marchands. Notamment pour garder vos articles dans le panier du site, même si vous avez changé de page.


Les cookies (presque) permanents

En comparaison, ceux-ci restent présents après la fermeture de votre navigateur. Leur durée de vie varie entre 6 à 13 mois. Au-delà, une nouvelle autorisation de l’utilisateur doit être demandée.

Les informations qu’ils rassemblent sont les mots de passe, les identifiants, les pseudos, etc.

Les cookies tiers


Les cookies tiers

Ceux-ci sont plus « vicieux » car ils s’immiscent partout ! C’est grâce à eux que la publicité peut vous cibler assez facilement.

Par exemple, vous allez sur un site de bricolage et vous voyez la publicité d’une magnifique table de jardin. Vous cliquez dessus pour consulter l’offre. Mais vous hésitez et, finalement, quittez la page.

Deux heures, plus tard, vous allez sur Facebook et que voyez-vous ? La pub pour la même table ! Cette situation vous dit certainement quelque chose.

Eh bien, c’est la force et le pouvoir des cookies tiers. Ils rassemblent des infos sur vos comportements.

Malheureusement, il est évident que notre vie privée est de plus en plus exposée. Malgré que ceci puisse être parfois pratique pour retrouver un contenu, on se sent – avouons-le – quelque peu observé et manipulé. 🕵️‍♂️

Une loi sur les cookies un peu bancale


Et niveau légalité des cookies ?

Les cookies se sont fortement développés ces dernières années. Aujourd’hui, ils permettent de rassembler tellement d’informations nous concernant, que la loi a dû s’en mêler.

La frontière entre la vie privée et publique s’est furieusement rétrécie. Aujourd’hui, il existe le RGPD (le règlement général sur la protection des données) qui protège les utilisateurs.

C’est lui qui oblige les sites à afficher un bandeau demandant aux visiteurs l’autorisation de recevoir des cookies sur leur ordinateur. Les sites en infraction peuvent avoir des amendes de plusieurs milliers d’euros (et même beaucoup plus dans certains cas !).

Bon à savoir : vous ne voulez plus d’anciens cookies qui trainent sur votre ordinateur ? Rien de plus simple ! Rendez-vous dans les paramètres de votre navigateur : vous pouvez y effacer votre historique de navigation et les cookies.


Un avenir sans cookies tiers ?

Depuis septembre 2019, Mozilla Firefox désactive, par défaut, tous les cookies qui proviennent d’un autre site que celui sur lequel vous vous trouvez. Depuis la fin mars 2020, Safari bloque également l’intégralité de ceux-ci.

D’ici 2022 (un peu longs à la détente !), ce sera au tour de Google Chrome d’en faire autant.

C’est une très bonne nouvelle pour la défense de notre vie privée…

Mais malheureusement… Il y a un « mais »…

Cela éliminera certaines utilisations à l’insu même des propriétaires de sites. Mais ça détruira aussi la concurrence pour Google, Facebook et autre GAFA !

Vous êtes connecté en permanence à Facebook ou Google : du coup, ils peuvent accéder à vos données de navigation ! Une très grande majorité de sites utilisent leurs cookies (Pixel Facebook, suivi Google Ads et Analytics…).

Du coup, sans être considérés comme des cookies tiers, ils pourront exploiter impunément vos données pour du reciblage publicitaire. Ceci en étant les seuls du marché à pouvoir le faire…

Cela souligne encore le fait qu’une utilisation plus parcimonieuse, mieux ciblée de l’avertissement sur les cookies serait plus efficace. Limitée aux catégories de suivi que je désignais avant, elle apporterait plus de clarté aux internautes.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Trouvez-vous cette loi efficace ? En êtes-vous satisfait(e) ? Votre avis, à laisser en commentaire ci-dessous, m’intéresse beaucoup !


Vous aimerez à coup sûr ces articles :

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.
Tous les champs comportant une étoile (*) sont obligatoires.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.