Le design thinking : comment l’utiliser pour être plus créatif et innovant ?

Design thinking

Faites-vous partie de ces entrepreneurs qui stressent à chaque nouveau lancement de produit ?

Et si je vous disais qu’il existe une méthode pour créer des produits que vous êtes sûr de vendre à tous les coups et que vos clients auront déjà sorti leur carte bleue avant même que vous leur annonciez la disponibilité de votre service. 🤩


Ils seront tellement impatients qu’ils feront spontanément la pub de votre produit avant même sa sortie.

Vous vous dites que c’est trop beau ? Que ça ne peut pas exister ?

Et pourtant de nombreuses entreprises de toutes tailles utilisent cette méthode et sont aujourd’hui considérées comme les plus innovantes. Leurs clients se considèrent eux-mêmes comme des fans de leurs produits et ils n’ont aucune envie d’acheter ailleurs.

Et vous, vous pouvez faire de même en vous appropriant cette méthode.

Comment s’appelle ce petit miracle ?

Et bien il s’agit du design thinking !

Vous pouvez l’utiliser dés demain matin, quel que soit votre domaine d’activités ou la taille de votre entreprise.

Laissez-moi vous présenter cette nouvelle manière de créer qui changera tout votre business.


Le design thinking, c’est quoi ?

Le design thinking est un système de management de projet doublement collaboratif. 🤝

Le principal niveau de collaboration se situe au niveau des clients. Ils sont intégrés très tôt dans le processus de création du produit. Cela permet d’intégrer leurs besoins dés le départ pour obtenir un service ou un objet innovant et fonctionnel rapidement.

L’autre niveau de collaboration se situe au niveau de l’équipe créatrice. Toutes les disciplines sont intégrées dés le départ dans le projet, sans notion de priorité ni de hiérarchie. Cela permet de prendre en compte les points de vue de chacun tout au long de l’avancement du projet. Cela permet également une grande souplesse pour corriger d’éventuelles erreurs d’orientation vers lesquelles pourrait se diriger le projet.

Cette méthode est née du constat de l’uniformisation des processus de création dans beaucoup d’industries. Pendant longtemps, les projets ont été créés en interne par leurs ingénieurs sans que les clients soient sollicités avant la commercialisation. Cela crée souvent des insatisfactions chez les utilisateurs, car tous les usages du produit n’ont pas été envisagés faute de consultation du destinataire final.

Le design thinking remédie à cela de 3 façons :

  • La co-création dans une équipe projet interdisciplinaire,
  • Les tests d’un prototype chez les utilisateurs finaux,
  • Les feedbacks des clients permettant des ajustements rapides.

Le design thinking, à quoi ça sert ?

Le design thinking permet de lancer rapidement un produit qui répond parfaitement aux attentes de la clientèle et de ne pas attendre qu’il soit parfait pour le proposer. Un premier prototype est proposé sur lequel les clients émettent leurs opinions. 👍 👎

Le système d’allers-retours entre l’entreprise et ses clients permet :

  • D’impliquer sa clientèle dans le processus de création,
  • Que les clients s’approprient le produit,
  • De connaitre exactement les besoins des clients à un instant T,
  • D’améliorer le produit de façon permanente. Il n’est jamais figé. C’est un produit dynamique, qui s’ajuste aux besoins de la clientèle dans le temps.

Les entreprises utilisant le design thinking ont des taux de satisfaction clientèle nettement au-dessus de celles qui ne l’utilisent pas. C’est sans comparaison.

De grandes entreprises innovantes comme Google, Facebook, Amazon, Twitter en ont même fait une culture d’entreprise. Google permet même à ses employés de consacrer 20 % de leur temps de travail à des projets personnels que l’entreprise pourrait développer.


Comment l’utiliser ? Les 5 étapes du design thinking

La création d’un nouveau produit part généralement du constat d’un manque ou d’un nouveau besoin de la clientèle. C’est là que réside le secret de cette méthode : l’écoute fine et active de sa clientèle.

L’entreprise qui fait la première le constat de ce manque, et qui travaille à y apporter une solution, se donne plus de chances de devancer ses concurrents. À ce stade, elle doit analyser ce nouveau besoin, exprimé ou non, ainsi que le contexte du marché dans lequel il se place.


Étape 1 : Définissez votre objectif

Une fois cette analyse effectuée, il est temps de commencer à répondre à ce nouveau besoin.

Les conclusions peuvent être multiples. Pour ne pas se perdre et être efficace, il est nécessaire de se fixer un objectif simple et précis.

C’est l’étape fondatrice du projet. Elle est donc fondamentale et s’exprime généralement par une phrase courte qui résume l’ensemble.

Par exemple, Google s’est fixé comme objectif « d’organiser les informations à l’échelle mondiale dans le but de les rendre accessibles et utiles à tous. »

L’objectif de Systeme.io est de créer un outil simple réunissant au même endroit tout ce dont un entrepreneur en ligne a besoin pour développer son activité sans connaissance de développeur web.

Les objectifs doivent être simples et répondre aux besoins des utilisateurs.


Étape 2 : Brainstorming sur les solutions

L’objectif étant défini, on réunit l’ensemble les personnes compétentes à prendre part à la conception : ingénieurs, designers, comptables, équipe marketing, juristes, logisticiens… On les invite à réfléchir ensemble aux diverses solutions possibles pouvant répondre à l’objectif. Sans censure ni limitation.

Chacun a une vision différente et complémentaire de l’objectif. L’intérêt d’y réfléchir ensemble est de s’enrichir les uns les autres, de gagner en temps et en efficacité en évitant le cloisonnement des services.

Design thinking


Étape 3 : Choisissez la meilleure solution

On aboutit généralement à plusieurs dizaines de solutions. Parmi celles-ci se cache la bonne. Il faut maintenant la trouver et la sélectionner. On pourra utiliser des outils d’aide à la décision pour cela. ✅


Étape 4 : Créer une première version du produit ou du service

La solution finale étant trouvée, la phase de conception peut commencer.

On ne cherchera pas à créer le produit parfait. On retomberait dans les travers de la création de produit uniquement perçu du point de vue de l’entreprise.

Pour rappel, l’intérêt de la méthode design thinking réside dans le fait de créer des produits répondant exactement aux besoins des utilisateurs.

Ici, on crée rapidement une première version fonctionnelle, encore imparfaite du produit, un prototype, qu’on fera tester à nos clients.


Étape 5 : Testez !

L’objectif à ce stade est que les usagers :

  • donnent leur avis sur les fonctionnalités existantes,
  • s’expriment sur les besoins manquants, l’ergonomie, le design qu’ils souhaitent…

L’idée est qu’ils s’approprient l’outil dés le départ, que cela devienne leur outil, qu’ils ne pensent même pas à aller en chercher un autre.

Ainsi la concurrence est automatiquement hors jeu.

Ne vous arrêtez pas à cette étape !

À partir de maintenant, vous devriez être en phase d’amélioration permanente du produit. Cela permet de maintenir votre produit au top de son utilisation pour vos clients.

Leurs besoins évoluent tout le temps, alors écoutez-les. Adaptez votre produit en fonction de leurs critiques constructives. Ainsi vous ne serez jamais rattrapé par la concurrence.


5 raisons pour lesquelles vous devriez utiliser le design thinking dans votre processus de création.

 

RAISON N° 1 : Pour satisfaire vos clients.

C’est la raison d’être du design thinking. Le processus de création étant basé sur les besoins de vos clients dés le départ, vous ne pouvez pas vous tromper. Ils seront forcément satisfaits. 👏


RAISON N° 2 : Pour fidéliser votre clientèle.

Vous faites participer vos clients à la conception du produit. Ils se sentent également un peu à son origine. C’est leur bébé aussi bien que le vôtre. Ils le connaissent aussi bien que vous. Vous le faites évoluer chaque fois qu’un nouveau besoin apparait. Vous avez créé un lien de confiance entre vous. Pourquoi iraient-ils voir ailleurs ?

C’est de cette façon que s’est créé Systeme.io d’Aurélien Amacker. Et ses clients non seulement utilisent le produit, mais ils participent également à son développement. Ils en font la promotion, ils expriment leurs souhaits d’amélioration qui sont pris en compte dans le processus continu de conception.


RAISON N° 3 : Pour éliminer votre concurrence

Oui, vous avez bien lu. Vous éliminez la concurrence avec cette méthode.

Vous avez créé un produit innovant spécifiquement pour votre clientèle. Même si les autres ont vu les besoins au même moment que vous, vous avez développé plus rapidement un produit qui ne peut s’appliquer qu’à votre clientèle, selon ses critères et avec votre méthode. Si un concurrent s’avérait faire un produit similaire, ce ne serait qu’une pâle copie. Vos clients ne seraient pas dupes.

Donc la concurrence n’existe pas ici. 👌


RAISON N° 4 : Pour stimuler la création

La collaboration entre un groupe interdisciplinaire et ses clients mène à des solutions innovantes et fonctionnelles.

Chaque collaborateur a été formé sur une discipline bien précise. Ils s’inscrivent dans un cadre dont ils ne sortent pas s’ils restent entre eux. Le fait de travailler en équipe avec des personnes issues d’autres domaines de compétences leur permet de voir le projet sous un autre angle.


RAISON N° 5 : Pour renforcer vos équipes

Cette méthode renforce la cohésion d’équipe. La co-création stimule la créativité et la création de liens entre les collaborateurs. Chacun s’approprie le projet à sa façon. La communication est plus fluide. Chacun sait à quel niveau d’avancement on est. Il y a donc plus de tolérance sur les modifications et les retards éventuels et moins de frustrations.


Cette méthode est-elle applicable par un solopreneur ?

Vous n’avez pas d’équipe ? Vous êtes solopreneur ? Rassurez-vous pouvez tout de même utiliser cette méthode.

Il suffit de considérer ses clients comme des collaborateurs et ses concurrents comme des partenaires.

Vous remplacez les réunions de brainstorming physiques par une combinaison de questionnaires et de groupe de réflexion sur Facebook par exemple.

Soyez attentifs à tous les commentaires que vos clients vous font lors de coachings, de retours de mails, sur vos posts Facebook, vos articles de blogs…

Ainsi, en changeant simplement votre état d’esprit, vous venez de vous créer un groupe de création de produits. Vous n’êtes plus seul !


Vous connaissez maintenant toutes les composantes de cette méthode. Qu’en dites-vous ? C’est simple non ? Et tellement puissant. C’est ce qui fait la beauté de cet outil.

Le design thinking vous permet de concevoir vos produits de façon plus détendue. Et surtout de vous construire une communauté de fans qui sont heureux d’acheter vos produits !

Prêt à vous lancer ? Dites-nous en commentaires comment le design thinking peut faire décoller votre business.

À votre succès !


Vous aimerez à coup sûr ces articles :

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.
Tous les champs comportant une étoile (*) sont obligatoires.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.