Dropshipping : comment repérer les business frauduleux sur internet ?

1,78 milliard de sites sur la toile. Ce chiffre annoncé par Internet Live Stat est impressionnant n’est-ce pas ? Dans ces près de 2 milliards, une bonne partie d’entre eux sont des e-boutiques ou e-commerces. C’est-à-dire qu’ils commercialisent des produits en ligne. Parmi eux, un modèle fait débat depuis plusieurs mois : le dropshipping.

Les catégories de business sont variées : accessoires de mode, produits de beauté, prêt-à-porter, accessoires high tech, produits d’hygiène, objets décoratifs bref… les possibilités sont pratiquement infinies.

Ce choix est un gros avantage pour le consommateur. Il peut comparer et trouver à peu près tout ce qui lui plaît, et dans son budget.

Malheureusement, cela a aussi un inconvénient : pouvoir tromper le consommateur. C’est ce que font certains sites de dropshipping, notamment grâce au soutien d’ambassadeurs payants : quelques influenceurs peu scrupuleux. 🤬

Voyons comment ça marche et surtout comment ne pas vous faire avoir.

Les marges monstrueuses


Le dropshipping : qu’est-ce que c’est ?

Le dropshipping est un système tripartite. Jusque-là, je ne vous aide pas beaucoup, je vous l’accorde. Disons que, pour acheter ou vendre des produits, habituellement il n’y a que deux systèmes qui entrent en ligne de compte : l’acheteur et le vendeur. C’est donc un système avec deux entités distinctes.

Dans un système tripartite, il y a le dropshippeur qui vient gentiment installer ses valises dans le modèle de vente habituelle. Il est le chaînon qui relie le consommateur au grossiste.

Autrement dit, quand vous achetez un bijou, un accessoire de mode ou tout autre article en promo découvert grâce aux réseaux, vous achetez peut-être à un dropshippeur.

Celui-ci n’a pas de stock. Il n’est qu’un maillon de la chaîne. Vous commandez sur son site qui va automatiquement envoyer la commande directement chez le grossiste. C’est ce même grossiste qui prépare et expédié le colis pour qu’il soit livré chez vous, ceci sans que vous n’en sachiez rien.

De nombreux commerces physiques se fournissent chez des grossistes et vendent à l’unité des articles dans leurs boutiques en prélevant une marge sur ces produits.

On pourrait donc considérer qu’un dropshippeur, ce n’est rien d’autre qu’une adaptation de ce modèle qu’on connaît déjà plus ou moins.

Le problème, c’est que les dropshippeurs c’est comme pour les chasseurs… il y a les bons dropshippeurs et les mauvais dropshippeurs !


Quand le dropshipping devient arnaque

Le dropshipping n’est effectivement pas forcément une mauvaise chose en soi. C’est un commerce tout à fait légal d’ailleurs. Chacun a le droit de tenter sa chance et peut créer son propre business en ligne. Cependant, tout dépend des méthodes que ce dernier utilise pour vous faire tomber dans ses filets !

Le réel problème, c’est le marketing et les méthodes utilisées par certains dropshippeurs.


Les marges monstrueuses

Tout d’abord, vous devez savoir que beaucoup vendent des produits choisis sur AliExpress ou Wish à quelques euros pour les revendre 10 fois… 20 fois plus cher… et parfois pire encore ! On est bien d’accord : ce n’est plus une marge… mais une SUPER marge ! Et je vous laisse deviner qui se la prend dans le nez ! 😱

Certains de ces sites ne proposent que des (fausses) promos monstrueuses sur TOUS leurs produits, et ce toute l’année. Ce n’est qu’un coup de pub, une action marketing pour vous faire miroiter la bonne affaire et vous pousser l’achat.

De même que les codes promo valables pendant 24h peuvent être des pièges tendus pour vous pousser encore plus rapidement dans le gouffre des arnaques.

Comment savoir si le site de dropshipping est une arnaque ou non ?


Les ambassadeurs payants

Ensuite, le second élément que vous devez prendre en compte, c’est le marketing autour de ces sites de dropshipping. Ils utilisent, pour une partie d’entre eux en tout cas, le soutien d’influenceurs sur les réseaux sociaux.

Ces influenceurs vont promouvoir le produit et vous le faire miroiter à des prix défiant toute concurrence.

Dans leur bienveillance et leur bonté bien connues, ils vous proposent des promotions énormes rien que pour vous : – 50 %… – 70 % !

Vous sautez dessus, bien sûr… Sauf que même avec leur promo « soldée »… c’est toujours 20 X plus cher que la valeur de départ. 💸


Comment savoir si le site de dropshipping est une arnaque ou non ?

Il ne faut pas considérer que tous les dropshippeurs sont de méchants businessmen qui profitent du consommateur. Certains proposent de très bons sites, font beaucoup de recherches pour regrouper sur un même thème des produits de qualité et prennent une marge somme toute raisonnable.

Mais… (oui encore mais) ce n’est pas la majorité d’entre eux.

Alors, comment ne pas vous faire plumer ?


À la recherche de la petite bête

Prenez le temps, avant de concrétiser votre achat, de faire quelques recherches. Ça ne coûte rien et ça peut rapporter beaucoup ! Vous perdez quelques minutes c’est vrai, mais si c’est pour ne pas vous faire avoir… ça vaut peut-être le coup… non ?

Lorsque vous avez trouvé ce que vous pensez être la perle rare, un produit ou un article qui vous plaît beaucoup, à un prix que vous jugez très attractif par rapport à son prix en temps normal… méfiez-vous… il y a peut-être anguille sous roche…

Les images qui illustrent le produit sur le site de vente peuvent être un premier critère pour vous permettre de déceler une arnaque.

Sur Google Chrome, faites un clic droit sur l’image et choisissez « Rechercher une image avec Google« .

Dans la page de résultats qui s’affiche, cliquez sur « Toutes les tailles« .

dropshipping recherche image

Beaucoup ne prennent même pas la peine d’utiliser leurs propres photos et exploitent celles fournies par le grossiste. Vous pourrez ainsi voir les autres endroits où est vendu le produit. Notamment si l’image est présente sur des sites comme AliExpress ou Wish.

recherche images

Si oui, vous savez maintenant à quel prix et s’il s’agit d’une offre correcte (en tenant compte des services offerts par le revendeur) ou d’un véritable abus.


La notoriété du site

Pour tout achat sur internet, vous devez prendre le temps de vérifier la notoriété du site d’achat.

Est-il crédible ? pouvez-vous lui faire confiance ? Pouvez-vous contacter l’équipe du site facilement ? Par quel biais ? Quelle est sa politique de retour ?

Ce genre de site à l’éthique un peu douteuse surfe généralement sur la vague des dernières tendances. Ce genre de site est donc créé et fermé tout aussi rapidement.

Ou sur des événements calendaires comme le Black Friday, la Saint-Valentin, Noël, etc. Ce sont des périodes très propices à ce genre d’arnaques. Soyez donc d’autant plus vigilant pendant ces périodes.

Ensuite, fouinez un peu, vérifiez la date de création du site. S’il n’est là que depuis quelques semaines ou mois, ça doit, une nouvelle fois, attirer votre vigilance.

De jeunes créateurs et de nouveaux sites sont très bons et proposent de très bons produits, il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier. Ça reste cependant des critères qui doivent réveiller votre signal d’alarme anti-arnaque !

Le dropshipping et les influenceurs


Les conditions générales de vente (CGV)

Tous les sites de ventes doivent avoir des conditions générales de vente accessibles sur le site.

Avouons-le, on ne les lit que très rarement. C’est comme les notices du dernier cadeau de Noël, on les laisse jaunir dans un tiroir et elles ne sont jamais utilisées. Pourtant… elles sont bien utiles !

Les CGV définissent les modalités de ventes des produits et services proposés par une boutique en ligne. Ces CGV sont légiférées pour protéger les professionnels, mais aussi les consommateurs.

Vous devez aussi pouvoir trouver facilement les informations sur l’entreprise, son adresse, son numéro d’enregistrement et un numéro de téléphone.

Lorsque vous vous attardez sur le sujet auprès des sites de dropshipping, vous verrez que certains sentent l’arnaque à plein nez (oui, même à travers l’écran de votre smartphone, c’est vous dire !)

Comme je vous le disais, la plupart de ces sites proposent des promotions ou des soldes (qui sont interdites hors périodes légales) astronomiques sur chacun de leurs produits.

Et bizarrement, dans leurs CGV, les articles soldés ne sont « ni repris ni échangés ».

Alors cela voudrait dire qu’aucun de leurs produits n’est éligible à une politique de retour correct ? Eh bien oui, vous avez tout compris !

Si l’article ne vous convient pas, qu’il taille trop grand, trop petit, ou est tout simplement de piètre qualité, vous n’avez aucune chance de vous faire rembourser.


Le dropshipping et les influenceurs

Revenons un peu sur ces influenceurs, ces ambassadeurs parfois payés pour vous tromper. 😥

Vous l’avez vu, plusieurs de ces sites douteux profitent de soutien d’influenceurs.

Alors qu’est-ce qu’un influenceur ?

Un influenceur, si on reprend une définition claire et complète sur le sujet c’est « une personne qui, par son statut, sa position ou son exposition médiatique, est capable d’être un relais d’opinion influençant les habitudes de consommation dans un but marketing ».

Tout cela est très bien, mais où est le problème ?

Que l’on soit clair, faire de la publicité pour un produit, c’est normal. Tous les vendeurs jouent sur le coup de pub pour vendre. Et il est normal que des influenceurs puissent avoir des revenus en faisant la promotions de services et produits.

Mais il y a des limites éthiques !

Profiter de son influence sur les réseaux pour pousser à acheter de produits de très mauvaise qualité, en faisant croire que ce sont des articles de luxe ou de grandes marques à des prix défiant toute concurrence… Ce n’est plus du marketing, mais bel et bien tromper le consommateur. Autrement dit : VOUS !

Le problème, c’est que ces influenceurs ont parfois une communauté astronomique, faramineuse, colossale, des milliers et des milliers d’abonnés. Et ils profitent de cette communauté pour vendre à prix d’or des produits très médiocres.


Des influenceurs payés pour promouvoir des produits de mauvaise qualité

Le « gérant » du site de dropshipping paie son influenceur une certaine somme pour promouvoir ses produits (ainsi que, souvent, une commission sur les ventes).

Ensuite, c’est à lui de jouer sur les réseaux pour vous faire croire que :

  • Le produit est de qualité,
  • Qu’il a un vrai bon plan, énorme et unique rien que pour vous !

Vous n’aurez cet article à ce prix nulle part ailleurs, mais lui oui. Et évidemment, il vous en fait profiter (parce que oui, il vous adore et, dans sa grande bonté, il souhaite vous faire profiter de son arnaque bon plan).

Pour ce faire, il publie plusieurs posts et vidéos montrant le produit. Il le met bien en valeur et vous dit que, pendant 24 h, grâce à son lien, vous avez une promo de folie à ne pas rater !

Beaucoup d’entre nous se font avoir, les jeunes en particulier. Souhaitant ressembler à leurs idoles, ils se jettent les yeux fermés sur ces articles.

Malheureusement, soit vous le recevez et vous en êtes très déçu (car oui le luxe à 5 euros… ça n’existe pas…), soit vous ne le recevez jamais et vous avez perdu 40 euros !


Pour résumer sur le dropshipping et ses abus

  • Méfiez-vous des liens alléchants sur les réseaux, surtout venant d’influenceurs. Ils peuvent, bien sûr, être de vraies opportunités, mais faites votre petite enquête.
  • Méfiez-vous aussi des sites qui proposent de grosses promos sur tous leurs produits. Faux prix barrés ou vraie affaire ?
  • Vérifiez le vendeur du site, sa notoriété et les CGV (lisez-les au moins en diagonales  !). N’hésitez pas à contacter le site par e-mail ou téléphone pour poser des questions.
  • Faites une recherche photo de l’image du produit.

Acheter moins cher c’est bien, mais acheter malin c’est mieux !


Vous aimerez à coup sûr ces articles :

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.
Tous les champs comportant une étoile (*) sont obligatoires.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.