Employee Advocacy… Qu’est-ce que c’est ? Comment en réussir la stratégie ?

Employee Advocacy

Une stratégie Employee Advocacy consiste à mêler activement les employés de votre entreprise pour communiquer, sur les réseaux sociaux, à propos de votre marque. Mais comment gérer cela, canaliser les informations et motiver les participants ?

36% des employeurs bloquent l’accès aux réseaux sociaux à leurs employés… 🙄

Hey, votre ambiance de travail est-elle si médiocre que vous avez peur que vos employés disent du mal de votre entreprise ?

Si c’est le cas, commencez par régler ça ! Un employé heureux est plus productif, mieux impliqué dans la réussite de la compagnie.

hey ho employee advocacy

Des études menées par Microsoft, Evolv ou Warnick Business School ont démontré que les employés étaient plus efficaces quand ils pouvaient faire de courtes pauses sur les réseaux sociaux. Cela permet aussi de les fidéliser.


De la pause réseaux sociaux à l’employee advocacy

En mettant en corrélation la présence de votre marque sur les médias sociaux et cet état de fait, vous pouvez transformer vos employés en ambassadeurs de votre entreprise ou, comme ils sont appelés en marketing : employee advocates. 📢

Les gens ont plus tendance à interagir naturellement avec des personnes plutôt qu’avec des marques. D’après une étude américaine, 92% des gens font confiance aux recommandations de proches, alors que 47% seulement font confiance aux publicités. Sachant que, en France, nous sommes certainement plus critiques encore vis-à-vis de la « réclame ».

Sans oublier que le nombre de connexions sur les réseaux sociaux de certaines personnes « physiques » est impressionnant. Votre responsable de caisse pourrait parfois en démontrer au PDG en matière d’efficacité sur les réseaux sociaux !

employee

Ces prospects qui vous coûtent si cher à atteindre peuvent être un jeu d’enfant à toucher pour votre agent d’accueil ou votre graphiste.

A noter aussi : 41% des américains font plus confiance aux employés qu’au grand patron ou à son département des Ressources Humaines. On peut estimer cela naturel puisqu’ils ont l’avantage de sembler plus « vrais », plus sincères. 😇

Même s’ils bossent pour la boite, ils ne sont pas spécifiquement payés pour dire ce qu’ils disent. S’ils pensaient du mal de votre entreprise, il y a peu de chance qu’ils soient exubérants en présentant votre dernière nouveauté.


Assurez-vous de l’adéquation de l’opération avec la culture de l’entreprise

Imaginez donc l’impact de tous vos employés sur votre trafic et votre réputation si vous pouviez canaliser – et non pas tenter de diriger implicitement, attention – ces actions sur les réseaux sociaux !

Première chose, je le répète, mais qui ne devrait même pas dépendre de la moindre stratégie de communication : faites en sorte d’assurer le bien-être de votre personnel d’entreprise. Dans tous les cas, si la confiance envers vos employés ne fait pas partie de la culture de votre entreprise – et que vous ne commencez pas par changer cela – vous pouvez arrêter ici la lecture, cette stratégie n’est pas faite pour vous. Votre direction doit approuver le concept et celui-ci doit entrer dans une relation saine et durable entre la marque et les employés de celle-ci.

the firm


Démarrer votre campagne Employee Advocacy

Avant de démarrer votre opération, votre stratégie autour de celle-ci doit être claire et définie. Notamment, au niveau des objectifs à atteindre à travers celle-ci.

Définissez les objectifs de votre opération

Établissez, avant toute chose, un objectif SMART : 🎯

  • Spécifique : que ciblez-vous ? Plus de visibilité ? Une réputation au top ? Une augmentation du nombre de ventes ?
  • Mesurable : quels instruments allez-vous utiliser pour mesurer l’impact de votre campagne ? Trafic web ? Nombre de ventes ? De leads ? De fans ou followers ? La portée de votre contenu ? Les mentions positives de votre marque ?
  • Acceptable par les participants et Ambitieux : cet objectif doit correspondre à un désir des employés qui voudront participer à ce programme. Il doit correspondre à leurs valeurs et à leur éthique. Il doit aussi être suffisamment ambitieux pour motiver et impliquer.
  • Réaliste : l’objectif doit, malgré tout, rester réaliste et atteignable. Si la barre est placée beaucoup trop haut, elle pourra être démotivante.
  • Temporellement défini : définissez une date de début et une date de fin pour le challenge, même si ce peut être plusieurs mois. Celui-ci pourra être suivi par une nouvelle opération, mais chacune doit être définie dans le temps et la progression de l’objectif doit être mesurée de façon régulière. Ses résultats doivent être exposés au sein de l’entreprise de façon à « driver » toutes les personnes impliquées.

you are so smart


Sélectionnez les participants

Sélectionnez, au sein de votre entreprise, les employés vraiment intéressés par le projet. Il ne doit, évidemment, y avoir aucune obligation pour cela.

Identifiez les employés les plus influents. Pour cela, vous pouvez utiliser la veille de Swello pour Twitter. En lieu et place de concurrents, vous entrez le profil de chacun des employés de votre boite. Cela vous permettra d’analyser ses activités sur Twitter. Il est certain que Twitter est plus facile à suivre que Facebook pour ce type d’opération. Vous n’avez pas l’obligation d’être ami avec une personne pour recevoir ses publications. Sur Facebook, le plus accessible sera d’être abonné aux publications de chaque employé lié au programme. Ceux-ci écriront en mode public les posts liés à la marque.

Mais vous pourrez vous équiper d’un outil de Social Listening pour observer tout cela de façon bien plus précise. 👂


Accompagnez vos employés dans l’opération

Vos employés doivent avoir accès à des règles simples sur les bonnes pratiques dans le cadre du programme, savoir ce qui est acceptable comme publication et ce qui ne l’est pas.

Les règles d’IBM en la matière peuvent vous inspirer. Mais je vous conseillerais d’être plus concis et plus facile à lire, en incluant des illustrations pour « gamifier » votre programme.

N’hésitez pas à mettre en place des sessions de formation continue à la communication basique sur les réseaux sociaux dans le cadre de votre entreprise. N’oubliez jamais qu’il y a un très grand écart entre la publication personnelle sur les réseaux sociaux et celle dans le cadre institutionnel.

Mais trouvez le bon équilibre. ⚖

Cela doit rester un acte plaisant pour chaque participant. Vous devez encourager la créativité. Laissez chacun utiliser son propre langage, ses structures, ses supports préférés.

imagination

Au sein du réseau interne de votre entreprise, en utilisant par exemple Slack, Trello, ou l’étrangement méconnu Workplace par Facebook, tenez très régulièrement informés vos employés sur les évolutions de vos marques, de vos créations, de vos campagnes et vos implications. Mettez à leur disposition une banque de contenus. Incitez chacun à partager ces news sur leurs comptes privés.


Motivez et communiquez autour de votre programme Employee Advocacy

Lors de vos mesures régulières, indiquez à chaque participant l’impact de ses actions (portée, réponses, partages, interactions).

Cumulez toutes ces données pour informer tout le personnel. Montrez à quel point leur implication est positive pour tous.

En quoi a-t-elle, au total, augmenté le pourcentage de ventes ? Quel résultat pour les visites sur le site de la marque ? Quelle évolution de la notoriété ?

Reconnaissez publiquement l’apport de chacun à l’évolution de l’entreprise. Inscrivez, sur Linkedin par exemple, ou un tableau d’honneur, la liste des plus méritants. Organisez des mini-événements pour fêter l’atteinte de jalons importants dans les objectifs et, plus encore, dans l’objectif à long terme. Offrez des petits cadeaux. Vous pouvez aussi organiser un repas sympathique ou une activité. Bref : il faut fêter ces résultats positifs nés des efforts de tous.

Bref, montrez que l’implication et la reconnaissance ne sont pas à sens unique.

Vous aimerez à coup sûr ces articles :