10 conseils pour devenir un(e) manager bienveillant(e)

Être un manager bienveillant vous préoccupe au quotidien ?

Vous pensez que c’est une démarche compliquée et insurmontable ?

C’est pourtant bien plus simple et plus bénéfique pour votre entreprise que vous ne le pensez.

Je vous ai listé ici mes 10 conseils pour devenir un(e) manager bienveillant(e).

Prêt(e) ?

Suivez le guide ! 👇


1) Soyez à l’écoute

Faites comprendre à vos collaborateurs que vous êtes à leur écoute. 👂

Mais vraiment.

Le leur dire sans que cela se confirme dans les faits peut être contre-productif. Pour que cela se concrétise au quotidien et que vos collaborateurs ressentent que vous les écoutez vraiment, vous devez faire preuve d’une réelle empathie.

Écoutez ce qu’ils ont à dire. Mais surtout, ressentez les choses.

Essayez de comprendre ce qu’il se cache derrière les mots exprimés, quel sentiment ressent votre collaborateur lorsqu’il exprime un fait, une action. Prenez en compte sa situation personnelle. Parfois une contre-performance étonnante peut s’expliquer par une difficulté personnelle. Les membres de votre équipe ne vous l’exprimeront uniquement s’ils sentent qu’ils peuvent vous faire confiance et que vous êtes à leur écoute.

Pratiquez une écoute active : lors d’une conversation, fermez votre ordinateur, ne regardez pas votre portable, regardez votre interlocuteur dans les yeux, avec bienveillance, soyez entièrement avec lui lors de cette conversation.

Laissez la porte ouverte de votre bureau. Cela envoie le message que vous êtes disponible pour eux à tout moment.


2) Défendez votre équipe

Si vous souhaitez instaurer la confiance en votre management et ainsi constituer une équipe soudée, cela passe par défendre les intérêts de votre équipe.

Concrètement cela veut dire que vous devez protéger vos collaborateurs des critiques infondées et injustes de la part de la direction ainsi que des sollicitations démesurées. ✋

Vous devez être leur représentant auprès de la direction et des autres services. Celui qui préserve la bonne marche de l’équipe et le bien-être nécessaire au bon déroulement des projets en cours.

Vous devez également être le garant que les idées de projets soient présentés à la direction. Cela ne veut bien sûr pas dire que vous devez accepter tous les projets que vos collaborateurs présentent. Vous ne sélectionnez que ceux qui ont un réel intérêt et qui s’insèrent dans la politique globale de l’entreprise.

protege


3) Accordez du temps à chacun

Le management bienveillant est avant tout un management humain.

On oublie souvent que derrière tout projet, il y a des femmes et des hommes qui les réalisent.

Plutôt que de voir votre entreprise ou votre service, comme une suite de projets composés de tâches qu’il faut respecter selon des deadlines bien définies, intéressez-vous plutôt aux gens en charge de ces tâches au jour le jour.

Discutez avec les uns et les autres pour connaitre leur sentiment vis-à-vis de l’agenda du projet en cours, sur la façon dont ils collaborent avec les entreprises partenaires, sur la manière qu’ils pensent aborder telle ou telle phase du projet…

Vous risquez d’être surpris par la créativité dont ils font preuve. 🤩

Mais avant tout dialoguez régulièrement entre vous pour ajuster les différentes phases du projet lors de chaque étape clé.

Un manager doit être au service de son équipe pour l’intérêt commun.


4) Faites des feedbacks réguliers

L’intérêt principal des feedbacks est de réaliser un point de suivi régulier pour orienter vos collaborateurs dans la bonne direction.

N’oubliez pas que votre rôle, en tant que manager bienveillant, est de vous préoccuper des personnes pour que le projet soit mené à son terme et non pas mener le projet en vous servant des employés.

La nuance est importante pour s’assurer de la confiance des personnes de son équipe. 🤝

Lorsque tout va bien il est important également de faire des feedbacks. Ils servent alors à rassurer vos collaborateurs sur votre présence, pour qu’ils sachent que vous êtes aux commandes.

Lorsqu’un collaborateur connait des difficultés, une réunion de feedback en privé peut être organisée. Cela lui permet alors de s’exprimer auprès de vous. Laissez-le parler, aidez-le à extérioriser ses difficultés. Vous aurez alors plus de facilités à cerner son problème et à le conseiller sur la meilleure marche à suivre.


5) Instaurez la confiance

La confiance est l’élément clé d’un management bienveillant réussi.

Sans confiance, le respect a du mal à s’instaurer, les dialogues agressifs se multiplient et votre rôle de leader est remis en question plus ou moins ouvertement.

La confiance ne s’instaure pas du jour au lendemain. Elle se gagne et se mérite. C’est un travail de chaque instant et elle peut être remise en question du jour au lendemain.

Comment gagner la confiance des membres de votre équipe ?

Vous devez apporter les preuves de votre compétence pour mener à bien les projets qu’on vous confie ainsi que de vos capacités de leader.

Traitez les uns et les autres avec respect et équité. Défendez les intérêts de l’équipe. Faites-leur confiance d’abord, la réciproque viendra automatiquement. Soyez juste dans vos actes. Jugez les résultats et non pas les personnes. Apprenez à connaitre vos collaborateurs, repérez leurs talents et confiez-leur des tâches qui les valorisent tout en permettant au projet d’avancer. Repérez les talents complémentaires au sein de votre équipe et arrangez-vous pour les faire travailler de concert. Confiez-leur des responsabilités sans jamais les fliquer. Mettez en place des règles de fonctionnement communes afin de définir ce qui est permis et les limites à ne pas dépasser dans votre fonctionnement d’équipe. Cela permettra de clarifier la marche à suivre pour régler une prochaine difficulté en douceur. 😌


6) Responsabilisez les membres de votre équipe

Un manager digne de ce nom distribue les diverses responsabilités d’un projet à l’ensemble de ses collaborateurs.

Arrêtez de vous voir (ou de vous obliger à devenir) comme un leader omnipotent dont on attend toutes les solutions. Faites confiance à vos collaborateurs pour avancer sur leur partie du projet et trouver leurs propres solutions.

L’idéal est d’attribuer à chacun une tâche en fonction de ses talents et facilités. Cela sous-entend que vous ayez appris à connaitre les membres de votre équipe et que vous ayez repéré leurs aptitudes. Vous saurez alors repérer les compétences complémentaires et les faire travailler ensemble.

En les responsabilisant vous envoyez le message que vous leur faites confiance. Ils se sentent ainsi valorisés et vous font également confiance en retour. 🥰

Vous pouvez alors simplement faire des points de feedbacks réguliers avec chacun d’entre-eux sans que vous ayez à aller dans le fond de chacun de leurs sujets.


7) Encouragez et félicitez

Reconnaitre la qualité du travail de ses collaborateurs est essentiel.

Mais il est encore plus essentiel de savoir bien le faire de façon à valoriser chacun tout en ne froissant personne.

Il est très rare que chacun des membres de l’équipe affiche en même temps un travail exemplaire. Aussi, pour ne pas décourager un des collaborateurs qui aurait des résultats moindres que les autres, il vaut mieux choisir d’encourager chacun lors de réunions d’équipe plutôt que de mettre en avant une seule personne en le félicitant pour les résultats exceptionnels qu’il aurait obtenu. Cela aura également l’avantage d’éviter la course aux félicitations qui, si elles ne viennent pas, seraient source de frustration.

féliciter


8) Remettez-vous en question

Avouer de temps en temps que vous pouvez également avoir des difficultés ou ne pas savoir quel choix essentiel faire pour le projet en cours peut être bénéfique.

Il est terminé le temps où le manager était tout puissant. 🦸

En montrant vos faiblesses (sans en abuser), vous montrez que vous êtes humain. Vous pouvez alors demander de l’aide aux membres de votre équipe. Ils vous en seront reconnaissants et leur sentiment de confiance vis-à-vis de vous se renforcera.

Le fait de reconnaitre ses torts voire de vous excuser auprès d’eux lorsque vous vous rendez compte que vous avez fait un mauvais choix permet de leur montrer que vous les respectez et que vous respectez leur travail. Le fait de voir leur manager remettre le projet sur la bonne voie après qu’il se soit rendu compte de son erreur renforcera leur adhésion à votre leadership et leur fidélité.


9) Faites preuve d’égalité et de transparence

Le désir d’être respecté et reconnu pour le travail qu’on a effectué est aujourd’hui primordial dans le monde du travail.

Chacun attend un retour juste pour le temps et l’énergie qu’il passe sur un projet. Et cela dépasse la notion de rémunération. On attend avant tout une forme de respect, de reconnaissance avant les aspects financiers même s’ils sont également bienvenus.

Un collaborateur s’attend à recevoir un retour juste et approprié à la hauteur de son implication dans l’entreprise.


10) Soyez humain

L’ensemble de ces conseils rejoint le fait qu’agir en tant qu’être humain et considérer ses collaborateurs en tant que tel est le meilleur point de vue à adopter pour être un manager bienveillant.

Agissez au quotidien avec cet état d’esprit en tête et vous êtes sûr de ne pas vous tromper.

Chacun a le droit à l’erreur. L’admettre et le prendre en compte est la meilleure façon de lever le stress que représente le montage d’un projet d’entreprise, aussi bien pour le manager que pour ses équipes. 😉

Et alors, chacun sera reconnaissant à l’autre pour sa bienveillance et le bien-être qui règne au sein de l’entreprise


Comment managez-vous vos équipes ? Quelle organisation avez-vous mise en place pour un management bienveillant ? Dites-moi tout en commentaires.

Vous aimerez à coup sûr ces articles :