Pourquoi Facebook a-t-il racheté Whatsapp ?

En février 2014, Facebook annonce avoir racheté WhatsApp pour 16 milliards de dollars mais c’est au final la jolie somme de 22 milliards de dollars qui a été versée par le réseau de Mark Zuckerberg pour mettre la main sur l’application de messagerie instantanée. Qu’est-ce qui a poussé Facebook à débloquer cette somme colossale pour ce rachat ?

Et pourquoi quelques années plus tard les vendeurs, s’estimant trahis par leur acheteur, ont-ils définitivement quitté la société qu’ils avaient créée ?


Qu’est-ce que WhatsApp ?

WhatsApp Messenger est un logiciel de messagerie instantanée, développé pour les smartphones. L’entreprise fut fondée en 2009 par l’Ukrainien Jan Koum – qui a émigré aux États Unis à l’âge de 16 ans – et l’Américain Brian Acton, tous deux anciens ingénieurs de Yahoo!. Leur intention première était de remplacer les SMS. Ils ont ensuite étendu les fonctionnalités.

L’application WhatsApp est conçue pour être utilisable gratuitement par tous les smartphones possédant un accès à Internet. Les utilisateurs peuvent correspondre avec leurs contacts par SMS ou par appel vocal pour discuter, envoyer des photos, sons, vidéos et même communiquer avec un groupe, faire une vidéo-conférence.

WhatsApp est compatible avec tous les systèmes d’exploitation des smartphones : Android, iOS, Nokia, BlackBerry… 📱

WhatsApp entreprises


Comment fonctionne WhatsApp ?

Une fois que vous avez téléchargé et installé gratuitement l’application WhatsApp sur votre smartphone, vous lui donnez l’autorisation de se synchroniser avec la liste de vos contacts. Ainsi, elle identifie les personnes qui disposent du logiciel dans leurs applications mobiles. Elle ne tient pas compte du système d’exploitation du smartphone ni de l’opérateur : à partir du moment où chacun a téléchargé l’application, les mobiles sont compatibles.

L’utilisation est immédiate, vous n’avez pas besoin de vous créer un compte, un pseudo et un mot de passe, WhatsApp fonctionne directement avec votre numéro de téléphone. 📞


WhatsApp entreprises

Début 2018, WhatsApp a lancé sa première offre de monétisation pour les entreprises. Il s’agit de créer un compte professionnel qui donne accès à une batterie d’outils de communication. Vous y trouvez : message d’accueil, paramétrage de réponses automatiques, indication d’absence, raccourcis…

Pour l’entreprise, c’est le moyen de fixer des rendez-vous, programmer des rappels, envoyer des confirmations d’expédition ou de livraison, ouvrir des tickets d’intervention…

L’entreprise dispose d’un accès à toute une panoplie de statistiques. De plus, la messagerie est gérable depuis un ordinateur par le site WhatsApp Web.

L’application professionnelle permet d’échanger des messages avec ses clients et d’effectuer leur suivi. La messagerie est gratuite si l’entreprise répond aux messages dans un délai de 24 heures à compter de leur réception. Au-delà, il est facturé sur une base fixe par message.

Rendre les messages payants au-delà de 24 heures est une innovation maline. Elle incite à la réactivité des entreprises. Pour les clients, cela s’apparente à une garantie d’obtenir rapidement des réponses à toutes leurs demandes.

Pourquoi Facebook a-t-il racheté WhatsApp ?


Pourquoi Facebook a-t-il racheté WhatsApp ?

WhatsApp représente 1,3 milliard d’utilisateurs : voilà déjà une très bonne raison pour Facebook de racheter l’application.

Allons au-delà du chiffre impressionnant de 22 milliards qu’a finalement coûté la transaction. Il faut savoir qu’un litige a définitivement brouillé les fondateurs et vendeurs de WhatsApp avec le patron tout puissant de Facebook.

L’application misait sur la gratuité, l’absence de publicité mais aussi la parfaite protection des données personnelles. Les deux fondateurs de WhatsApp se sont dit trahis par ce qu’en fait actuellement Zuckerberg.

Il n’a pas respecté la non-monétisation, et surtout la protection de ses utilisateurs. Ce deuxième point est ultra sensible en ces temps où l’on parle à tout bout de champ de l’utilisation des données personnelles, allant hypothétiquement jusqu’à influencer des élections dans des pays majeurs.

À cause de ces désaccords, en septembre 2017, Brian Acton quitte WhatsApp. Il enjoint même les utilisateurs à effacer l’app de leur mobile ! En avril 2018, c’est au tour de Jan Koum de quitter le conseil d’administration de Facebook.

Pourtant, depuis que Facebook a racheté WhatsApp, le nombre de messages échangés sur l’app a été triplé. Certains pensent que le réseau social exploitera profondément l’analyse des informations échangées – pourtant à titre privé – pour afficher des liens publicitaires ciblés.

Pour des spécialistes, Facebook respecterait ici la confidentialité de l’utilisateur. Car ce n’est pas un humain qui ira regarder votre conversation. Son contenu n’est pas non plus exploité de façon nominative. Pour d’autres, il y aurait ingérence dans la vie privée…

Et vous, dans quel camp êtes-vous ?


Vous aimerez à coup sûr ces articles :

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.
Tous les champs comportant une étoile (*) sont obligatoires.