Comment bien référencer vos images pour les moteurs de recherche ?

bien référencer vos images

Les ajouter dans vos articles, c’est bien, mais bien référencer vos images, c’est mieux ! C’est même indispensable. Il est très simple et rapide d’intégrer des images mais il ne faut pas oublier quelques paramétrages rigoureusement nécessaires et qui ne prennent que quelques secondes. Il en va du confort de vos lecteurs et de votre référencement dans les moteurs de recherche.

Google et consorts connaissent l’attractivité des images auprès de leurs utilisateurs et leur donnent une très haute importance. Pour bien référencer vos images, vous devez donc en soigner :

  • le nom ;
  • le texte alternatif ;
  • la dimension ;
  • et le type.

A quoi servent les images ?

Les images ont plusieurs fonctions. 🌅

  • Elles « embellissent » la page. Le design d’une page bien illustrée est toujours plus attractif.
  • Ces images permettent de donner des explications plus compréhensibles. Pour des tutoriels ou des sujets trop longs ou trop compliqués à expliquer, une image remplace et complète avantageusement un texte descriptif.
  • Elles sont précieuses pour aérer le texte afin de le rendre plus digeste. Arriver sur un énorme pavé de texte dissuade instantanément le lecteur. Taux de rebond élevé assuré !

2) La balise alt pour bien référencer vos images


1) Le nom de votre image

AVANT d’importer une image, renommez-la ! Ne laissez jamais une image appelée « img12.jpg », pour les moteurs de recherche, cela ne signifie rien du tout.

Profitez-en pour placer des mots clés qui concernent votre blog en général, et votre article en particulier. L’extension reste bien sûr la même. Le nom de l’image apparaît dans l’URL et Google aime cela !

Renommez votre image avec des mots compréhensibles sans majuscules, accents ni caractères spéciaux et séparez-les par le tiret du 6 pour être encore plus lisible. Évitez le underscore, tiret du 8. N’abusez pas des mots clés, 3 à 5 suffisent.

Par exemple : chien-fox-terrier-alimentation.jpg

si vous avez un blog sur les chiens, que l’article figure dans le menu « fox-terrier » et qu’il traite de son alimentation. 🐶


2) La balise alt pour bien référencer vos images

La balise alt, c’est le texte alternatif. Il s’agit du texte qui s’affiche à la place de l’image lorsque votre lecteur n’arrive pas à charger ou afficher l’image. Lorsqu’elle s’affiche, votre visiteur ne voit pas ce texte. En revanche, il s’insère dans le code source de votre site et le robot de Google le lit.

De plus, cette balise alt est très important pour les malvoyants : c’est ce texte qui lui sera dicté par le lecteur d’écran. 👓

Le texte alternatif doit être court, en-dessous de 70 signes en moyenne. Il doit contenir des mots clés en relation avec votre article. Vous devez écrire correctement avec des majuscules, des accents et éventuellement des caractères spéciaux (mais il vaut mieux les éviter).

Inutile de savoir coder pour renseigner votre balise alt. Lorsque vous ouvrez votre image une fois téléchargée dans WordPress ou autre, vous accédez au champ pour insérer le texte alternatif.

3) La dimension de l’image


3) La dimension de l’image

La dimension de l’image est un autre facteur extrêmement important.

Il est inutile et surtout contre-productif de charger des images trop grandes en pensant qu’elles seront de meilleure qualité. Elles vont surtout être trop longues à charger. C’est désagréable pour votre visiteur et Google vous juge aussi pour cela.

Un site ne dépasse pas les 1600 pixels de large, le plus souvent 1300 pixels. Il est primordial de réduire la taille de l’image avant de l’importer. Si vous le faites après, l’image originale reste sur le serveur, elle l’encombre et le nom de l’image est modifié.

3) La dimension de l’image


4) Le type d’image

Les formats favoris des moteurs de recherche sont .jpg et .png. Ce sont des formats ultra classiques et très faciles à lire.

Vous pouvez également utiliser les .tiff et les .bmp, mais évitez dans la mesure du possible. Elles sont moins appréciées par les moteurs et présentent plus de difficultés de chargement et de lecture.


5) Bonus : le titre de l’image

Enfin, même si certains estiment que ce n’est pas foncièrement important pour les moteurs de recherche, renseignez aussi la balise « title » avec le nom de votre image.

Peut-être n’est-ce pas trop utilisé aujourd’hui, mais cela ne coûte rien et complète les informations pour bien référencer vos images. Dans WordPress, il suffit de remplir le champ « Titre » du média. C’est toujours plus facile à faire au coup par coup, que si vous deviez remonter dans toutes vos images pour l’ajouter au besoin !

A partir d’aujourd’hui, ne délaissez plus ces informations primordiales sur les images que vous publiez sur vos sites. 😌


Vous aimerez à coup sûr ces articles :

    1. Hello ! Merci beaucoup pour votre retour sur cet article !
      Oui les balises alternatives sont très importantes. On peut dire que Google les aime bien ! :)

      A bientôt 👋
      L’équipe Swello

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.
Tous les champs comportant une étoile (*) sont obligatoires.