Comment créer un bon communiqué de presse ?

Rédiger un bon dossier de presse

Il est étonnant de constater que le communiqué de presse fait rarement parti de l’arsenal marketing des entreprises ! Pourtant, à tous les niveaux, quelle que soit la taille de votre business, qu’il soit en ligne ou bien un commerce local, c’est une force à ne pas négliger. Voici donc votre guide pour créer un bon communiqué de presse.


Qui doit envoyer des communiqués de presse ?

Vous êtes un salon de coiffure indépendant qui fête ses 15 années d’existence ? Une boulangerie locale qui propose nouvellement des cronuts ? Les journalistes de votre région sont intéressés par cette info ! Leurs articles, papier, TV ou en ligne, amélioreront votre notoriété, à n’en pas douter. Sur le long terme, vous conforterez votre réputation.

Vous êtes une nouvelle startup… Avez-vous contacté la presse pour leur parler de votre grande idée ? Informez-vous les sites spécialistes de toutes vos nouveautés ? 📣

Tous les entrepreneurs devraient utiliser la diffusion de communiqués de presse et les relations presse en général.

Il est certain que l’envoi de communiqués de presse peut provoquer de belles déceptions. Les journalistes sont submergés d’emails. La majeure partie d’entre eux passent à la trappe. Mais il ne faut pas vous décourager, bien au contraire. Vous pouvez, à la suite, tenter de passer un coup de fil au journaliste, même s’il n’a pas lu votre email. Il n’est pas toujours évident de les joindre. Mais, souvent, vous serez étonné par le nombre de personnes qui vous demanderont de leur renvoyer l’information si celle-ci leur semble intéressante.

rédiger un bon communiqué de presse


Pourquoi envoyer un communiqué de presse ?

Alors, bien sûr, on n’envoie pas un communiqué de presse juste pour faire joli ! Il faut avoir une information intéressante à partager. Mais il y a tellement de choses qui se passent dans une entreprise dynamique que vous aurez certainement de la matière régulièrement.

Vous pouvez même vous imposer la gymnastique de créer un bon communiqué de presse par mois, au minimum. Si vous n’avez rien à annoncer, c’est peut-être que votre business n’est pas assez actif ? Cette régularité pourrait même vous inciter à rester toujours en éveil et créatif : que faire ce mois-ci pour que progresse votre business ? C’est donc une routine qui apporte plusieurs bénéfices :

  • Optimiser votre communication
  • Maintenir le lien avec les journalistes
  • Améliorer votre SEO (pensez à la valeur d’un lien sur un site de presse !)
  • Vous pousser à toujours innover et avancer, quelle que soit votre activité

La bonne info au bon média

L’idéal est d’avoir des infos croustillantes, bien sûr. Mais même le déménagement de vos bureaux peut intéresser la presse économique ou la presse locale, ou encore l’extension de votre boite, une levée de fonds ou un nouveau partenariat.

Alors, bien sûr, pour cela, il s’agit, comme je l’ai dit, de créer UN BON communiqué de presse. S’il est réalisé n’importe comment, il ne vous apportera rien, à coup sûr. Pire : selon son niveau, il pourra vous donner mauvaise réputation auprès du journaliste… il pourrait même vous mettre en spam !

Assurez-vous donc de suivre ces quelques règles pour optimiser votre communiqué de presse. ✔


Identifiez votre sujet et votre cible

Il est inutile d’informer la presse spécialisée médicale de l’ouverture de votre épicerie dans le Cantal ! 😁

Cernez bien le sujet que vous voulez mettre en avant et son objectif. Réagit-il à une actualité ? Est-il dans l’air du temps ? À contre-courant ? Quelle réaction attendez-vous des journalistes ? Et, surtout, votre info est-elle réellement intéressante pour leurs lecteurs ? Votre communiqué doit-il être destiné à la presse locale, régionale, nationale ou internationale ? Concerne-t-il plus particulièrement la presse spécialisée ? Financière ? Féminine ? Techno ?

N’écrivez encore rien tant que vous n’avez pas cerné tous ces éléments. On ne parle pas de la même manière à chacun de ces interlocuteurs. Plus encore, vous devrez savoir les points forts de votre information. Le journaliste ne publiera pas pour vous faire plaisir, parce que vous avez une belle bouille sympathique ! 😉

Il n’est pas là pour vous faire de la publicité. Évitez les superlatifs et le langage commercial : vous n’êtes pas censé convaincre le journaliste d’acheter quoi que ce soit ! Ce que veut ce dernier, c’est une info qui va plaire à ses lecteurs. Mettez donc en exergue ce qui va intéresser le public du média et ne rédigez pas votre texte comme de la réclame. Aidez le journaliste à rédiger un contenu informatif mais impartial.

identifier votre cible


Respectez la structure d’un bon communiqué de presse

Votre communiqué de presse doit être concis : une à deux pages au maximum. 📄


Avant le titre

La première ligne, dans le corps de l’email, indique bien qu’il s’agit d’un communiqué de presse. Ne mettez pas cela dans l’objet : ce dernier reprend le titre (ci-dessous).

Tout de suite après la mention “communiqué de presse“, indiquez le nom de votre entreprise que vous pouvez accompagner de son logo.

Indiquez la ville et la date, suivi de “pour diffusion immédiate“, à moins que vous ne demandiez à ce que l’info ne puisse pas être diffusée avant une date donnée (toujours un peu “dangereux”).


Titre de votre communiqué de presse

Votre titre doit être percutant, pousser vraiment à en savoir plus.

Il compose l’objet et représente souvent votre principale chance d’avoir une info publiée ou non. Si votre titre n’a pas accroché le journaliste au milieu de centaines d’emails, il finira à la trappe. 🕳

Inclure un chiffre-clé dans le titre peut être une bonne astuce pour attirer l’attention. Un sujet polémique est également attracteur, mais peut être dangereux. Dans tous les cas, votre titre doit donner envie de lire la suite.

titre du communiqué


L’accroche ou chapô

En 2 à 4 lignes, résumez le contenu du communiqué. Si votre titre a retenu l’attention du journaliste, c’est cette accroche qui va le convaincre – ou pas – d’aller plus loin.

Répondez-y brièvement aux principales questions, toujours en pensant au point de vue du lecteur final.


Corps du communiqué de presse

C’est ici que vous développez tous les détails de votre information en répondant aux fameux 5W2H, en anglais, qui correspondent à :

  • Quoi ? (Ce en quoi consiste l’info)
  • Qui ? (Créateur, partenaires, soutiens, personnes impliquées)
  • Quand ? (Date ou période)
  • Où ? (Lieu physique et/ou virtuel)
  • Pourquoi ? (Objectifs et motivations)
  • Combien ? (Prix, chiffres clés)
  • Comment ? (Fonctionnement, planning, organisation)

Répondez aux interrogations les plus importantes en premier. Votre texte doit être clair et facile à comprendre pour de parfaits néophytes, sauf si vous vous adressez à des spécialistes affirmés. Faites des phrases courtes et aérées.

Utilisez des pourcentages pour montrer la progression, plutôt que des chiffres seuls. Mettez des éléments de comparaison. Exemple : “Nous en avons installé X mètres carrés, soit l’équivalent de X terrains de football”. Les métaphores aident à la représentation.


Encart “à propos”

Sous le corps du communiqué, insérez les informations à propos de vous (personal branding) ou de votre entreprise. Indiquez le lien vers votre site internet.

a propos


Contact presse

Indiquez le nom et prénom, fonction, numéro de téléphone et adresse email de votre responsable presse afin de faciliter les échanges avec le journaliste. Vous pouvez mettre également un lien vers l’espace presse ou le kit de presse dans lequel le journaliste pourra accéder à une base utilisable de photos et/ou vidéos.


Partie Off

En fin d’email, vous pouvez indiquer une partie “Off” : des informations qui ne seront pas communiquées, à l’intention du journaliste.

Proposer le produit à tester par exemple, ou des félicitations pour un papier précédant (non lié à votre marque).

Il est de convenance de séparer cette partie avec des signes “###”. Mais méfiez-vous quand il s’agit de blogs qui ne sont peut-être pas au fait de ces convenances et risquent de publier vos commentaires tels quels (déjà vu !).

info en off


Soignez la rédaction de votre communiqué de presse

En plus des éléments déjà donnés ci-dessus, je ne saurais trop insister sur la nécessité de bien rédiger votre communiqué de presse.


Un communiqué de presse doit être clair et concis

Supprimez toute phrase qui n’apporte pas d’information utile. Chaque mot doit être pesé. Fuyez les lieux communs et les phrases toutes faites.

Choisissez, au maximum, le présent.

Même si vous parlez de vous, utilisez la troisième personne. Il ne s’agit pas de vous prendre pour Jules César, mais vous écrivez ici des informations, pas un message personnel.

Utilisez des phrases bien construites : sujet, verbe et complément. Faites-les courtes et privilégiez les termes simples. Pas de jargon scientifique sans explication, ou d’acronyme obscur. CQFD. 😊

soyez clair


Prenez garde à votre orthographe

Quitte à investir quelques euros pour demander à un correcteur de s’en assurer, il n’est pas question d’envoyer un communiqué de presse empli de fautes.


Pour terminer : au-delà du communiqué, maintenez vos relations avec les journalistes qui se sont intéressés à vos projets. Il ne s’agit pas de faire “des coups” d’un jour. Ce n’est pas pour rien qu’il y a le terme “relation” dedans. 😉 💕