Publicité Facebook : fonctionnement et erreurs à éviter

fonctionnement-ads-swello

Pourquoi la publicité Facebook ? En fait, malgré son statut de dinosaure des réseaux sociaux, et en dépit de la concurrence qui se développe dans le social media, Facebook reste toujours LE mastodonte du secteur.

Je sais : votre voisin Bernard, qui sait toujours tout mieux que tout le monde (sacré Bernard… il nous manque même quand il est là !), assure que le bébé numérique de Mark Zuckerberg est totalement has been… Mais croyez-moi : vous avez encore tout intérêt à vous y focaliser.

Avec 2,38 milliards d’utilisateurs actifs par mois au premier trimestre 2019, Facebook reste le leader des réseaux sociaux, sensiblement devant YouTube et Instagram. Il offre donc à votre stratégie de marketing digital une vitrine incontournable, notamment par son système de publicité payant, incroyablement nommé Facebooks Ads.

Je vous explique comment bien l’exploiter… mais aussi mal !

La forme


Une publicité Facebook, qu’est-ce que c’est ?

Il n’y a rien de sorcier là-dedans à vrai dire ! La pub sur Facebook se présente sous la forme d’encarts, pouvant apparaitre en différents endroits : dans le fil des utilisateurs, les côtés, les réseaux partenaires, Instagram.

Elle peut être customisée d’innombrables façons. Elle accepte les images, textes et vidéos. Mais elle se caractérise surtout par sa haute capacité de ciblage.

Vous devez le savoir tant cela a fait couler d’encre : Facebook recueille des données sur vous (saligauds ! 😜). Beaucoup de données ! Cela permet à sa régie publicitaire de créer des publicités à destination d’audiences incroyablement ciblées, du type « les rédacteurs web français myopes de sexe masculin de moins de 60 ans un peu dégarnis qui écrivent pour Swello mais sont gentils quand même ». (Ou presque).

Cette capacité de ciblage de Facebook Ads la rend potentiellement très puissante… à condition de savoir s’en servir !


Et maintenant, découvrons une bonne publicité Facebook

Pour être réussie, une publicité Facebook doit réunir quelques conditions (assez simples, je vous rassure).


La forme

Une publicité Facebook doit contenir toutes les informations nécessaires au message à faire passer.

Elle doit inclure une phrase d’accroche, qui introduit une image ou une vidéo pour l’illustrer. La phrase d’accroche a pour but d’attirer l’attention de l’audience. Elle doit mettre en avant la valeur de la publicité.

Le titre se trouve au-dessous de l’image ou la vidéo d’illustration. Il s’ensuit une description de votre offre.

Vous devez aussi mettre un lien pour accéder directement à votre page, et un bouton d’appel à l’action pour en savoir plus ou… appeler à l’action. 🎬

Se tromper de cible


La définition des cibles

La détermination des cibles est capitale. La concurrence publicitaire est rude sur les réseaux sociaux ; par conséquent, Facebook va favoriser celui qui investit le plus dans la publicité, et va baisser votre visibilité si vous payez moins.

Vous devez cibler au mieux votre public, afin de maximiser votre taux de conversion, et l’efficacité de votre publicité. Une audience trop faible, comme trop importante, et vous risquez de passer à côté…

Si vous débutez, utilisez le ciblage sociodémographique et par centres d’intérêt pour tenter de viser des cibles logiques.

En clair, pas besoin de cibler les plus de 65 ans si vous vendez des coques d’iPhone, ou les hommes si vous vendez des talons aiguilles (sans vouloir discriminer personne !).

D’autres précieuses informations sont à connaître pour magnifier (rien que ça) votre publicité sur Facebook, comme l’upselling, l’utilisation du pixel… Mais attardons-nous maintenant sur ce qu’il ne faut PAS faire !


Les erreurs à éviter dans une publicité Facebook


Se tromper de cible

Quand vous faites une pub pour vendre ou générer des leads sur Facebook, oublier de faire des exclusions est souvent une erreur, comme je vous l’expliquais.

Vous devrez toujours penser à exclure les personnes qui ont déjà effectué le même type de conversion que vous. Vous devrez donc créer une audience personnalisée pour booster la notoriété de votre site.

Ne pas faire de tests de différentes variantes


Confondre le bouton « booster une publication » avec la création d’une publicité

Attention, ce sont deux choses différentes !

Le joli bouton bleu sous vos publications a vocation à augmenter la portée de votre post, afin qu’il recueille plus de vues, partages et likes. Vu que la portée organique a grandement baissé sur Facebook, cela vous permet notamment de toucher plus des fans de votre page.

Mais c’est bien moins efficace, qu’une « véritable » publicité Facebook, créée à partir du gestionnaire de publicité.

Elle possède des options de ciblage plus restreintes, des objectifs moins variés que la publicité en tant que telle. Et puis, cela ne permet pas de tester différentes variantes de sa publicité.

Quitte à payer, concentrez-vous plutôt sur Facebook Ads que le boost de vos publications.


Ne pas faire de tests de différentes variantes

D’office, lors de la création de votre pub à base d’images, Facebook vous propose de sélectionner plusieurs images. Que ce soit les vôtres ou celles proposées gratuitement dans un stock d’images libres de droits.

Usez et abusez de cette possibilité. Vous testez ainsi diverses possibilités et constatez, par les faits, l’image qui convertit le mieux.

N’hésitez pas non plus à créer différentes versions de pubs, avec d’autres textes, voire d’autres cibles ou des supports plus restreints du réseau Facebook, comme Instagram.

Les chiffres ont toujours raison.💰

Spammer la même pub en boucle


Exploser son budget

Facebook vous laisse choisir entre un budget quotidien, et un budget sur la durée de la campagne.

Un fixant un budget quotidien pour votre campagne publicitaire, Facebook limitera votre dépense journalière au seuil que vous avez fixé. Si vous choisissez un budget sur la durée de la campagne, Facebook va repartir le budget total sur la période complète. Vous obtiendrez une dépense journalière proche de la moyenne par jour. Si vous venez à confondre les 2, et à dépenser quotidiennement votre budget total… Votre comptable va venir vous trouver en pleurs !

Sachez aussi que les campagnes peuvent durer indéfiniment : surveillez vos comptes pour vous assurer de ne pas avoir coché cette option par erreur, alors que vous vouliez limiter votre publicité dans le temps.

De toute façon, les dépenses et résultats doivent être suivis de près… Mais pas trop près non plus ! Au départ, laissez quelques jours l’algorithme tourner avant de faire des sélections et des modifications. Le petit robot de Facebook apprend, lui aussi, par les résultats, à mieux cibler. 🤖


Spammer la même pub en boucle

Le fait de voir la même publicité à longueur de journée est un facteur qui va profondément lasser vos cibles. Votre pub risque de vous coûter de plus en plus, pour convertir de moins en moins.

Essayez donc de varier vos annonces régulièrement : changez le texte, l’image, la vidéo, l’angle d’approche, et/ou faites des pauses dans votre campagne de temps à autres.

Vous pouvez, par exemple, alterner les social ads d’un réseau à un autre.

Ignorer les chiffres


Bâcler la présentation de sa publicité

La forme comme le fond de votre pub ont un impact majeur sur l’efficacité de celle-ci !

Vous devez :

  • être concis,
  • interpeller votre audience dès les premiers mots,
  • utiliser des smileys, des mots-clés, des appels à l’action…

Beaucoup de copywriting entre en jeu ici, avec des spécificités propres à la publicité Facebook. Cela vaut largement le coup (et le coût !) de vous renseigner sur la question, ou de vous faire aider par un prestataire qui maîtrise ces aspects essentiels.


Ignorer les chiffres

Je l’ai dit juste avant : les chiffres ont toujours raison !

L’analyse des résultats est primordiale quand vous faites une publicité, y compris sur les réseaux sociaux.

Le gestionnaire de publicité Facebook vous renseigne notamment sur le CPM (coût par mille impressions), le CPC (coût par clic), le CTR (l’un divisé par l’autre), mais aussi la pertinence de votre pub (sur un score de 1 à 10), la fréquence…

Vous devez analyser ces KPI (key performance indicators) avec attention, ou vous pourriez très bien jeter de l’argent par les fenêtres sans récolter aucun résultat ! 😢

Ignorer les chiffres


Un outil puissant, à ne pas mettre entre des mains innocentes

… Bon, disons plutôt inexpérimentées.

La publicité sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook, peut être un formidable tremplin pour votre activité, et le développement de votre marketing digital. Bien utilisée, elle représente un investissement qui peut s’avérer incroyablement rentable.

Mais inversement, elle peut aussi tourner au fiasco, et vous faire perdre de l’argent sans le moindre résultat, si vous vous y lancez la fleur au fusil, en cochant toutes les cases au petit bonheur la chance.

Renseignez-vous bien avant d’y dépenser un budget conséquent. Demandez de l’aide, formez-vous, expérimentez sur le tas avec de petites sommes, et peut-être vous découvrirez-vous une passion pour le monde formidable de Facebooks Ads.

Je vous le souhaite !


Vous aimerez à coup sûr ces articles :

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.
Tous les champs comportant une étoile (*) sont obligatoires.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.