Comment bien utiliser les hashtags sur les réseaux sociaux ?

utiliser les hashtags

Aujourd’hui, tout le monde – ou presque – sait ce qu’est un hashtag… L’idée basique est d’indiquer le sujet d’une publication sur un réseau social en faisant précéder un mot ou une phrase (sans espace) par le signe dièse… OK, donc, utiliser les hashtags : on maîtrise ! #TropFort

Mais pourquoi et comment bien utiliser les hashtags ?


Pourquoi utiliser les hashtags ?

Pour l’utilisateur, cela sert à catégoriser le contenu. Le hashtag permet de retrouver les posts parlant de ce sujet plus facilement et de découvrir les nouveaux articles liés à cette tendance. Quand un hashtag est utilisé, le réseau social indexe celui-ci. En cliquant dessus, les autres publications, utilisant le même hashtag, sont affichées. Quand un mot-clé est ainsi beaucoup utilisé, il peut apparaître dans les tendances nationales de Twitter. Notez que ces tendances sont personnalisées pour chaque utilisateur, selon son lieu de résidence et les comptes qu’il suit.

hashtags tendances
Vous pouvez également recevoir des notifications quand des comptes que vous suivez parlent d’un même sujet.
Près de 75% des utilisateurs de réseaux sociaux incluent des hashtags dans certains de leurs posts.
Pour l’entreprise qui communique sur les réseaux sociaux, ce simple petit caractère ne se manie pas à la légère. Méfiez-vous des retours de bâton lorsque vous tapez dièse ! #Humour 😂


L’erreur de hashtag

Certains mettent des hashtags qui ne correspondent pas vraiment au contenu publié. L’utilité ? Se placer sur un sujet populaire et recherché même s’il n’est pas tout-à-fait pertinent. D’autres peuvent le faire par erreur également : on a vite fait de cliquer sur les hashtags proposés pour les ajouter.

Dans tous les cas, l’utilisateur qui aura été mal guidé pourra associer votre marque à cette mauvaise expérience.

Est-ce vraiment ce que vous voulez ? #BadIdea 👎

hit me with the hashtag


Le nombre de hashtags

Ne pas mettre de hashtag, plus particulièrement sur Twitter et Instagram, est une erreur. Un tweet avec hashtag a deux fois plus d’engagements que sans hashtag. Il a aussi droit à plus de 50% de retweets supplémentaires. Sur Instagram, une photo sans hashtag a près de 13% d’engagement en moins qu’avec.
Mais, même si Twitter est le premier à avoir intégré les hashtags, et qu’Instagram en comporte énormément, ces réseaux ne sont pas les seuls à les intégrer. Pourtant, ils ne s’utilisent pas forcément de la même façon partout.

Depuis cette année, LinkedIn supporte les hashtags, tant sur mobile que pour la version desktop. Que ce soit sur les statuts ou sur les articles, il est conseillé d’inscrire les hastags, sur ce support professionnel, à la fin, après avoir sauté une ligne. Limitez-vous aussi à 2 hashtags maximum pour des questions de sérieux et de lisibilité. 📚

Sur Youtube, les hashtags peuvent tout-à-fait être utilisés dans le descriptif. Mais, bizarrement, c’est surtout dans les commentaires qu’ils sont populaires. Néanmoins, ils ne sont pas majoritairement usités sur ce support.

Pinterest permet d’utiliser les hashtags. Ils sont cliquables dans le descriptif de l’épingle. La recherche de ces hashtags est intégrée et l’utilisation de ceux-ci est de plus en plus installée dans les habitudes.

Nombre maximum de hashtags par réseau social

Une étude de TrackMaven montrait que le nombre de hashtags avait une incidence conséquente sur l’engagement, selon le réseau social.

  • En publiant sur Twitter, utiliser plus de deux hashtags fait énormément chuter les interactions.
  • Sur Facebook, mieux vaut limiter à un seul et, grand maximum, à 2 ou 3.
  • Quant à Instagram, c’est le contraire : le nombre optimal de hashtags est de 9 ! Au-dessus, toutefois, l’engagement se dilue doucement. Restez donc dans cette moyenne-là : 9 ou 10 hashtags, même si le réseau permet d’en afficher 30 par image ou commentaire.

Spam à faute !

Cette erreur rejoint la précédente mais elle est différente dans la conception. Certains écrivent des phrases avec des hashtags, du genre : #Mon #Produit #Est #Top ! C’est encore une mauvaise idée.

Les hashtags ne sont pas faits pour cela mais bien pour mettre en exergue le sujet abordé. Ne l’utilisez pas sur des mots faibles ou hors propos. #NoSpam

de quoi tu parles ?


Soyez tendance

Rejoignez les conversations tendances quand celles-ci sont pertinentes avec votre identité et/ou votre actualité.

En général, évitez d’utiliser ces conversations pour vendre un produit. La seule exception étant si ce produit est en complet accord avec le sujet. Admettons que vous vendiez des produits dérivés, vous pouvez vous permettre d’en faire la promo dans des tweets contenant #StarWars #LesDerniersJedi. Mais évitez toutefois d’en abuser dans tous les cas : cela vous rendra impopulaire si l’opportunisme est flagrant. Montrez de l’intérêt avec différents tweets sur le sujet et, quelquefois, permettez-vous la publication d’un lien commercial : cela reste tout de même une façon bien plus élégante de faire votre promo dans cet esprit.

Attention à ne pas faire d’acte de « récupération » : poster sur un sujet sensible ou polémique laissant l’impression que vous faites cela pour « placer » votre marque. Cela pourrait être très mal vu, quand il s’agit de sujets comme des catastrophes, par exemple. Dans ces cas, intervenez seulement si votre entreprise est liée au lieu ou aux personnes, ou encore si vous contribuez à aider.

Suivre un calendrier de tendances

Vous pouvez même anticiper les tendances en vous référant à des calendriers de festivités (n’oubliez pas, à ce sujet, vos activités spéciales pour Noël !), sorties et marronniers. Comme celui que fournit Twitter, à télécharger. Vous pouvez ainsi programmer votre calendrier de publications en tenant compte des événements. #Swello 😇


Comment trouver les bons hashtags ?

Il existe des outils bien pratiques pour trouver les hashtags tendance, ceux liés à un mot-clé. Vous pouvez même avoir des statistiques complètes par pays, par réseau social et bien d’autres éléments.
Voici deux outils que je vous recommande pour cela. 🛠


Hashtagify

Cet outil gratuit (dans sa version limitée) vous montre des hashtags en relation avec celui que vous entrez dans son moteur de recherche. Hashtagify vous affiche aussi des données sur les tendances de celui-ci, sa popularité, les langues utilisées, les pays… Il affiche aussi des variations utilisées du hashtag (par exemple avec des majuscules ou pas). Enfin, vous avez accès à quelques influenceurs utilisant cet hashtag et à des exemples de tweets.

hashtagify


Talkwalker

Là aussi, vous pouvez voir des hashtags dérivés d’un terme entré (même si ce n’était pas forcément un hashtag lui-même). Talkwalker affiche le nombre de mentions et sa tonalité : est-il utilisé dans des publications plutôt positives ou négatives ? Les statistiques par pays, par sexe, par réseau social, sont bien pratiques aussi. 📊

talkwalker


Le Brand Hashtag

Pour lancer un event, une opération spéciale, soutenir une campagne de publicité, vous pouvez jumeler, avec vos supports promotionnels classiques, une opération sur un hashtag. Le but étant de le rendre viral.

#YesWeCan : je suis sûr que cet hashtag vous dit quelque chose…

Plutôt que de simplement faire de votre marque un hashtag, vous pouvez utiliser votre slogan ou baseline. Vous pouvez également en créer un de toute pièce qui sera rappelé sur vos éléments de communication. N’hésitez pas à employer différents moyens pour rendre le mot-clé viral. Un concours demandant à placer l’hashtag peut y contribuer efficacement, ainsi que des partenariats avec des influenceurs.

Quelques exemples de Brand Hashtags réussis :

  • Coca-cola : #ShareACoke
  • Always : LikeAGirl
  • Kit Kat : #HaveABreak
  • Home Depot : #HDgameday
  • MacDonald’s : #ImLovinIt

shareacoke

Attention au mauvais choix de brand hashtag

Un avertissement, toutefois, avec ce type de stratégie : réfléchissez bien à ce que les termes impliquent et comment ils peuvent être détournés de leur sens original.

MacDonald’s nous a fourni, ci-dessus, un exemple de campagne hashtag réussie… Leur campagne en France #VenezCommeVousEtes est aussi plutôt réussie. Même si l’hashtag a été quelquefois utilisé contre eux, ou encore ajouté à des publications sans aucun lien avec la chaîne de fast-food, il a contribué à intégrer la phrase au vocabulaire courant. C’est donc une action positive pour ancrer, toujours plus, le clown américain dans notre quotidien.

Mais ils se sont aussi lamentablement manqués avec une autre campagne américaine sur le hashtag #MCDStories. Trop vague, il a fait provoqué un retour de flammes pour la marque. 🔥

Celui-ci était ainsi très majoritairement utilisé pour des témoignages négatifs, des histoires horribles et des rumeurs sur l’enseigne de restauration rapide. #BeCareful


Une dernière astuce plutôt efficace et qui peut vous aider quand vous manquez d’inspiration : utilisez les hashtags populaires selon le jour de la semaine, comme #MotivationMonday ou #VendrediLecture. Si cela entre dans votre stratégie sur les réseaux sociaux, ça peut vous donner des idées de publications.

Mais vous, quels sont vos hashtags préférés ? Quels sont vos conseils pour utiliser les hashtags ?


Vous aimerez à coup sûr ces articles :

  1. Cet article donne de bonnes idées / bases.
    Il serait bien d’y parler des # sur Facebook : utile ou pas, pourquoi?
    et de la nouveauté Instagram de s’abonner aux #Hashtags

    Là où je ne suis pas en phase, c’est sur le fait de conseiller de ne pas dépasser un certain nombre de #
    D’accord, l’algo peut pénaliser mais le but est justement de toucher des personnes sensibles à une thématique au dela d’un algo restrictif…

    Par exemple, limiter à 9 #hashtags sur instagram à cause de l’algo qui de toute manière ne montrera pas notre post à beaucoup de monde… est une erreur à mon avis.

    Il vaudrait mieux utiliser les possibilités de # pour rencontrer une nouvelle audience sur une thématique.
    Exemple: dans mon fil d’actu instagram, l’algo ne me montrera pas les posts de mes 600 abonnés alors que je veux suivre ce qui se passe dans ma région. En regardant les posts sous le hashtag #cotedazurfrance je pourrai tout suivre … et ceux qui n’auront pas publié avec le # seront zappés.

    1. Merci beaucoup Stéfanie pour votre excellent commentaire. Sur Facebook, les hashtags ne semblent pas très utiles pour le moment, d’un point de vue marketing. En mettre plus de 2 ou 3 est même négatif. En mettre un pour souligner le sujet principal « ne mange pas de pain » et peut être une saine habitude.
      Pour le nombre de hashtags sur Instagram, le point de vue est intéressant et sujet à débat. Il mérite, en tout cas, réflexion. Merci pour ce partage.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.
Tous les champs comportant une étoile (*) sont obligatoires.