Zoom sur la méthode NERAC pour optimiser son temps

NERAC

Vous vous sentez dépassé(e) par la masse de travail à faire ?

Il est temps d’utiliser une organisation simple et efficace : la méthode NERAC.

Qu’est-ce que c’est et comment l’utiliser ?

Je vous dis tout ! ?


La méthode NERAC : définition

La méthode NERAC est un outil permet d’optimiser votre organisation dans le but d’accroitre votre efficacité professionnelle.

Le principe de base est de planifier les différentes tâches de votre travail quotidien en les passant au travers d’un filtre.

Cela vous permettra de définir leur ordre de priorité, le temps que vous devez leur consacrer ainsi que les axes d’amélioration à apporter à chacune d’entre-elles.

Le nom de la méthode est un acronyme qui signifie :

  • N : Noter
  • E : Estimer
  • R : Réserver
  • A : Arbitrer
  • C : Contrôler

La méthode NERAC se veut un tableau de bord à suivre chaque jour qui vous aide à planifier vos actions quotidiennes.


Les cinq étapes de la méthode NERAC et son fonctionnement

Pour utiliser la méthode NERAC de la manière la plus efficace, commencez par créer un tableau à 5 colonnes. Ces colonnes correspondent chacune à une des lettres de l’acronyme.


Colonne N : Noter

Dans cette colonne vous notez en vrac l’ensemble des actions à réaliser pour votre projet. ?

Notez tout ce qui vous vient à l’esprit sans vous préoccuper ni des échéances ni de leur ordre logique et encore moins de leur degré d’importance ou d’urgence.

Vous indiquerez ces notions dans les autres colonnes.

Cette matrice se veut opérationnelle et évolutive.

Comme vous ne pouvez pas penser à tout en même temps et que votre projet est vivant, vous allez modifier et amender votre document régulièrement. Assurez-vous donc de l’avoir à portée de main et facilement accessible.

Chaque jour, vous allez compléter les autres colonnes au fur et à mesure de l’avancée de votre projet. Prévoyez donc un moment dédié pour cela en fin de journée.


Colonne E : Estimer

Bien qu’il soit parfois difficile à estimer le temps que peut prendre la réalisation d’une tâche, il est important de définir un délai raisonnable pour sa réalisation. ⌚️

Le piège consiste souvent à prévoir un temps trop long pour sa réalisation. En effet, quelle que soit la durée qu’on prévoit pour la réalisation d’une action, on a toujours tendance à prendre tout le temps qu’on lui aura prévu (Loi de Parkinson).

Aussi, prévoyez des temps raisonnablement courts pour chacune des tâches du projet tout en sachant que des imprévus peuvent survenir pouvant rallonger leur durée d’exécution.

C’est l’objet de la prochaine colonne.

ready


Colonne R : Réserver

Cette colonne permet de prendre en compte les temps de dérangements ainsi que tous les imprévus susceptibles de ralentir la réalisation de chacune des tâches de votre projet (collègues qui vous sollicitent, réunions imprévues, rendez-vous de dernière minute, difficultés cachées…).

Il est ainsi conseillé d’ajouter 40 % du temps prévu à l’origine de chacune des tâches pour pallier les actions extérieures pouvant vous retarder.


Colonne A : Arbitrer

Cette colonne vous permet de prioriser vos tâches en définissant leur degré d’urgence et d’importance.

Vous pouvez scinder cette colonne en 4 sous-catégories :

  • Important et urgent : tâche à faire rapidement par vous-même.
  • Important, non urgent : tâche à planifier ultérieurement dans votre planning.
  • Non important, urgent : tâche pouvant être déléguée et à réaliser rapidement.
  • Non important et non urgent : tâche à reporter voire à supprimer.

Pour vous aider à remplir cette colonne, vous pouvez, par exemple, vous appuyer sur la matrice d’Eisenhower.


Colonne C : Contrôler

Cette dernière colonne s’utilise plutôt a posteriori, après chaque tâche.

Vous y notez non seulement l’état d’avancement de la tâche (en cours, en retard, délégué…) mais également les axes d’amélioration possibles.

Elle a été pensée dans un but d’amélioration continue pour mener à bien vos projets. ?

Elle permet de noter votre ressenti sur l’application de la tâche « à chaud », tout de suite après l’avoir effectuée. Vous pouvez également y noter vos idées d’amélioration pour la prochaine fois.

La vue d’ensemble des points d’amélioration permet d’améliorer au fur et à mesure la création des projets et de pointer les points faibles en vue de les prendre en compte dans une prochaine opération.


Que pensez-vous de la méthode NERAC ? Etes-vous prêt à l’utiliser ? Dites-moi tout en commentaires.

Vous aimerez à coup sûr ces articles :