9 étapes indispensables pour réaliser votre propre audit SEO

Audit SEO

Votre site internet, ou votre blog, n’ont pas le succès que vous attendez dans les moteurs de recherche ? Il est temps de réaliser un audit SEO qui va faire un état des lieux de votre site. 🔎

Ainsi, en réalisant un audit, vous allez pouvoir connaître la performance de votre site. Vous pouvez également vous poser des questions au sujet de votre positionnement sur les moteurs de recherche, sur le responsive design de votre site (adaptation aux formats mobiles et tablettes), ou encore sur la qualité et la quantité des mots-clés utilisés.

Je vais vous guider pour déterminer votre stratégie SEO, et suivre chacune des grandes étapes de l’audit SEO pour être efficace. 💪


Qu’est-ce que le SEO ?

Avant de vous dévoiler les étapes d’un audit, je vais vous faire un petit rappel sur ce qu’est le SEO.

Ces trois lettres sont l’acronyme de Search Engine Optimization. Le SEO vous permet d’améliorer votre référencement naturel sur les moteurs de recherche, comme Google.

En faisant attention au SEO, vous agissez sur l’aspect technique de votre site. C’est-à-dire sur l’architecture, le temps de chargement, ainsi que l’accessibilité.

Le contenu rédigé est primordial, tout comme les mots-clés utilisés.

Enfin, il faut savoir que le SEO agit aussi « à l’extérieur » de votre site web (c’est ce qu’on appelle l’Optimisation Off Page). En effet, si des sites réputés comme étant populaires ajoutent votre lien, cela aura un impact positif sur votre SEO. Cela s’appelle le netlinking. 🔗

Quelles pages de votre site sont indexées par Google ?


Pourquoi faire un audit SEO ?

Si vous souhaitez améliorer votre référencement naturel, vous devez passer par un audit SEO approfondi de votre site internet.

Cet audit vous permet de passer en revue un certain nombre de points qui mettent en lumière les forces et les faiblesses de votre site. Vous aurez également entre les mains un ensemble d’améliorations à apporter.

En mettant en place cet audit SEO, vous offrez aux robots « crawlers » :

  • des pages au bon format HTML,
  • des contenus bien ordonnés et hiérarchisés,
  • une architecture bien organisée,
  • une désignation d’URLs prioritaires,
  • un plan de site explicite,
  • des instructions via un fichier robots.txt.

Je vais donc, maintenant, vous donner les différentes étapes à suivre pour réaliser un audit de qualité.


1) L’état de santé de votre site internet

Y a-t-il des problèmes d’ergonomie ou techniques sur votre site ?

Afin de connaître l’état de santé de votre site internet, vous pouvez utiliser la Google Search Console.

Cet outil détecte les problèmes que rencontre votre site et vous permet de recevoir des notifications de la part de Google en cas de non-indexation de certaines pages de votre site.


Quelles pages de votre site sont indexées par Google ?

Afin d’être bien référencées par les moteurs de recherche, les pages de votre site internet doivent être bien indexées sur Google.

Sur Google.com, en utilisant la requête « site : », suivie de l’URL de votre site, ou en passant par la Google Search Console, vous pouvez vérifier si votre page est bien indexée.

3) Respectez-vous l’architecture HTML ?


2) Vos contenus sont-ils bien rédigés ?

Voici un aspect de votre audit SEO qu’il ne faut pas négliger. Vous aurez à examiner les contenus de votre site internet sous toutes les coutures.

Avez-vous des articles suffisamment longs ? Réguliers ? Complets ? Intéressants ? Répondant aux questions de votre audience ?

Pour trouver ces questionnements, AnswerThePublic est précieux.

Il n’y a pas de magie ! Dans une stratégie de marketing de contenu… La qualité de celui-ci est prioritaire ! (La Palice n’aurait pas dit mieux… 😅)


3) Avez-vous bien choisi vos mots-clés ?

Les mots-clés sont un élément stratégique quant au bon positionnement de vos pages dans les moteurs de recherche.

Les mots-clés génériques (composés d’un ou deux mots) sont très concurrencés et demandent des batailles acharnées… souvent perdues d’avance pour être dans les 3 premiers résultats de Google (qui monopolisent plus de 75 % des clics !).

Souvent, il est plus judicieux de chercher à se positionner sur des mots à « longue traine ». Pas les plus recherchés, mais suffisamment pour composer une belle audience. Et dont le positionnement dans les résultats du moteur de recherche peut être plus facile à briguer.

Pensez aussi aux mots-clés locaux (incluant un nom de ville par exemple, comme « plombier Toulon »), surtout si vous avez une entreprise adaptée.

Étudiez donc bien vos mots-clés : sont-ils pertinents ? Quel est leur niveau de concurrence ?

Un outil comme Uber Suggest vous sera précieux pour ça.


4) Respectez-vous l’architecture HTML ?

L’audit SEO va également vous permettre de faire un diagnostic de l’architecture de vos pages.

<strong>Vos attributs Alt</strong>

Vos URLs (les adresses de vos pages web)

Elles doivent être structurées afin qu’elles soient les plus courtes possibles, contenir les mots-clés pertinents et reprendre l’arborescence de votre site.

Si vous les modifiez, vous devez penser à mettre en place des redirections pour que vos lecteurs ne tombent pas sur des pages d’erreur.

Dès le départ, vous devez donc réfléchir à vos URLs pour qu’elles soient lisibles et cohérentes.


Vos balises

Chacune de vos pages doivent contenir à la fois des balises titres (h1, h2, h3), mais aussi une balise title et une méta-description optimisées.

Le title (environ 70 caractères) correspond au titre de votre page sur les moteurs de recherche.

Quant à la méta-description (environ 155 caractères), c’est elle qui va donner envie au lecteur de cliquer sur le lien pour consulter votre page.


Vos attributs Alt

Ces balises sont rattachées à vos images. Il s’agit du texte qui s’affiche si votre image ne charge pas.

Cet attribut permet donc à Google de savoir ce qui se trouve sur votre image et ainsi de mieux les référencer sur Google Image.

Par ailleurs, ils rendent vos contenus accessibles aux personnes en situation de handicap visuel.

5) Des liens de qualité pointent-ils vers votre site internet ?


5) Vérifiez si vos contenus sont dupliqués

Vous devez vous assurer que vos contenus sont uniques et n’ont pas été copiés par des petits (pas très) malins sur le web.

S’il a d’abord été repéré par Google sur votre site, vous devriez être détecté comme l’auteur original. Mais il vau mieux vous assurer que votre texte n’est pas trop proche d’un autre contenu.

Il existe des outils payants très efficaces, mais Duplichecker, gratuit, peut déjà vous aider.

Méfiez-vous aussi de votre propre site ! Vous pouvez y retrouver des doublons de pages !

Par exemple, les différentes façons de formater votre URL (http ou https, www.monsite.com ou monsite.com) sont autant de pages identiques. L’audit va ainsi vous permettre d’identifier ces pages pour agir.

Afin de guider les robots et dire aux moteurs de recherche quelle est la page de référence de votre site, vous pouvez utiliser des balises canoniques sous la forme :

<link rel="canonical" href="url-de-la-page-principale" />


6) Contrôlez votre maillage interne

Il s’agit là de liens créés entre les pages de votre site. C’est ce qu’on appelle le maillage interne.

L’audit vous permet de vérifier quelles sont les pages orphelines, c’est-à-dire qui n’ont pas de liens pour naviguer entre elles, mais aussi celles qui en ont trop, ou celles qui sont, ou ne sont pas, pertinentes.


7) Des liens de qualité pointent-ils vers votre site internet ?

Les backlinks sont ces liens qui se trouvent dans d’autres sites internet et qui pointent vers le vôtre. Grâce à ces liens externes, naturels et pertinents, les moteurs de recherche vont donc faire remonter votre site dans les résultats de recherche.

Recherchez aussi des liens de mauvaise qualité pour les faire retirer ! Si votre site est présent sur un annuaire de mauvaise qualité, une ferme à liens, un site suspicieux, cela vous déssert ! Faites-les retirer ou mettre en « nofollow« .

7) Réalisez un audit SEO technique


8) Utilisez-vous bien les données structurées ?

Les métadonnées, ou Rich Snippets, sont des informations contenues sur votre site, balisées avec des conventions comprises par les moteurs de recherche.

Ainsi, il peut identifier les informations sur votre entreprise, vos produits, votre contenu… Si ce sont des recettes de cuisine, par exemple, ou des cours de formation.

En utilisant bien ces éléments, le moteur de recherche pourra afficher les avis, commentaires, prix, etc.

Vous repérez ces résultats enrichis dans Google : dans des encarts, ou venant compléter votre lien et description d’informations complémentaires, comme de jolis étoiles qui incitent au clic !

Google fournit un outil dédié au test de vos données structurées.


9) Réalisez un audit SEO technique

Après avoir procédé à un audit sur vos contenus, vous pouvez faire le point sur l’aspect technique de votre site interne. Vous allez ainsi identifier les freins techniques au référencement des pages de votre site internet.

7) Réalisez un audit SEO technique


À quelle vitesse chargent vos pages ?

Vous devez savoir que 40 % des internautes quittent un site si la page met plus de trois secondes à s’afficher.

Il est donc important de comprendre que cet indicateur est un élément puissant pour les moteurs de recherche.


Vos pages sont-elles bien redirigées ?

Si votre page est mal redirigée, vous risquez de perdre en « jus SEO », ou faire vivre une mauvaise expérience à vos utilisateurs.


Vos pages respectent-elles le responsive ?

Les internautes se connectent de plus en plus aux supports mobiles comme les smartphones ou les tablettes. Il est donc normal que les moteurs de recherche s’adaptent à ces nouvelles habitudes.

L’audit SEO vous permet de faire le point sur vos pages web et vérifier si elles sont compatibles avec les utilisations mobiles.


Votre site internet risque-t-il d’être pénalisé ?

Si votre site internet ne respecte pas les règles du référencement naturel, les moteurs de recherche risquent de vous pénaliser. Et, bien souvent, ils le font sans vous prévenir !

En faisant l’audit SEO, vous allez identifier la sanction et mettre en place les corrections.


Conclusion sur l’audit SEO

Ces grandes étapes de l’audit SEO vont vous permettre de faire le point sur les éléments essentiels pour gagner en visibilité sur les moteurs de recherche.

Vous allez déterminer vos forces et vos faiblesses pour améliorer votre positionnement et forger une stratégie SEO pertinente et efficace.

Avec toutes ces informations, je vous souhaite de réaliser un bon audit SEO de votre site internet !


Vous aimerez à coup sûr ces articles :

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.
Tous les champs comportant une étoile (*) sont obligatoires.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.