Les 10 règles essentielles pour créer du contenu viral

10 astuces pour créer du contenu viral

Ah ! Ce fameux contenu viral que l’on cherche tous à créer !

Quelquefois, on pense avoir THE idée qui va faire le buzz…

Puis la publication postée fébrilement – le doigt tremblant sur sa magic mouse – atteint péniblement les 18 interactions grâce à tatie Martine qui a partagé auprès de son groupe de joueuses de rami…

Il n’y a pas de recette miracle pour garantir un contenu viral MAIS il y a quelques règles de base qui pourront beaucoup vous y aider !

Voici donc (roulements de tambour ) ces fameuses 10 règles d’or pour créer un contenu viral…


1) Identifiez votre audience

Comme je vous le disais dans un article précédent sur la relation client sur les réseaux sociaux, vous devez connaitre votre audience… et donc votre cible !

Il est inutile de faire une vidéo virale de gars qui se cassent la figure en skateboard si vous vendez des produits destinés au troisième âge (les copines de tatie Martine).

Établissez le profil – ou persona – de votre cible idéale. Quel âge a-t-elle ? Est-ce un homme ou une femme ? Quelles sont ses passions ? Son domaine d’activité ? Son niveau social ?

Si votre cible est segmentée, créez 2-3 personae et fragmentez votre communication selon ces cibles.

Un exemple ?

Votre audience n’est pas spécifiquement féminine ou masculine : vous pouvez vous adresser aux gars un jour en demandant (illustration à l’appui) :

Que détestez-vous le plus chez votre copine ?
Quand vous êtes dans la voiture depuis un quart d’heure parce qu’elle a besoin de 30 secondes pour s’arranger les cheveux, ou quand elle met son pyjama en pilou-pilou ?

Le lendemain, vous faites le même type de publication dans l’autre sens : Que détestez-vous le plus chez votre mec ?

Je vous laisse imaginer les 2 propositions que vous pourrez obtenir et je les attends en commentaire de cet article ! 😉


2) Soyez dans la tendance…

En regardant les tendances sur Google Trends, vous pouvez avoir des idées de sujets qui pourront intéresser votre audience. Le public reste très friand de sujets mainstream. Si un événement fait la une des médias, il intéressera plus facilement le lecteur ou spectateur.

Un sujet – ou un meme – chasse l’autre donc restez informé…

hilary killed the dab


3) Mais vous pouvez aller à contre-sens !

Créer la polémique, par exemple, peut payer. C’est une arme qui peut être à double tranchant mais qui peut être judicieuse à employer.

La coupe du monde arrive… vous pouvez être sûr que des marques utiliseront le levier « marre du foot ! » par exemple…

Allez, un autre exemple pour la route : à l’heure où tout le monde parle de bienveillance, vous pouvez faire le pari d’un post : « Je ne suis pas bienveillante, je suis humaine… dans la vraie vie ! » ou même quelque chose d’un peu plus explicite !

film nos jours heureux


4) L’émotion, pas la réflexion

Le contenu viral est rarement basé sur l’intelligence mais sur l’émotion. C’est l’émotion qui fait réagir au quart de tour et donne envie de vite faire partager ce ressenti à ses proches.

Les gens partagent du contenu qui les fait « se sentir bien », quelque chose de mignon, de drôle, de réconfortant…

Les émotions contraires peuvent aussi provoquer des partages et des réactions massives : colère, peine, dégoût… Mais, évidemment, cela doit correspondre à votre stratégie de communication et ne doit pas nuire à votre image !

Si vous pouvez utiliser la controverse, c’est une astuce redoutable ! Même si beaucoup de gens ne seront pas d’accord avec vous, la discussion crée le partage et l’interaction.

Enfin, il y a les contenus humanitaires fédérateurs qui poussent à partager au sein d’une communauté avec les mêmes valeurs…

Celle-là même que vous aurez identifié dans le point 1 ! Il faut suivre, même ceux au fond de la classe, près des radiateurs…


5) L’humour pour booster votre contenu viral

Si votre humour n’est pas du niveau de celui de mes potes (le mien est parfait, si, si), vous pouvez compter sur cette forme d’esprit railleuse qui s’attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité

(Non, je n’ai pas copié cette phrase sur Wikipedia)

Bref, un article écrit avec humour, ou mieux une vidéo, a bien plus de chance d’engager le lecteur. L’humour est comme Mel Gibson : l’arme fatale !

mel gibson arme fatale

Mais attention à bien le manier : toutes les marques ne se prêtent pas à l’humour et – quand bien même – tous les humours ne s’adaptent pas à votre marque.

Encore une fois, mal maîtrisé, le coup pourrait partir tout seul et votre publication pourrait vous desservir.


6) Racontez une histoire

Les gens adorent les histoires.
Votre publication peut être un long texte, s’il raconte une histoire passionnante, il retiendra l’attention et marquera les esprits.

Le storytelling, dans tous les domaines, a fait ses preuves.

Depuis les débuts de l’humanité, que ce soit sur les murs d’une grotte, attablé avec 12 autres potes, ou dans l’enceinte d’une université lors de la remise des prix, ceux qui savent raconter de belles histoires ont toujours réussi plus que les autres.

steve jobs à Stanford


7) Dans le vif du sujet

Par contre, soyez intéressant tout de suite. La moyenne d’attention aujourd’hui est de 8 secondes

Dans le cadre d’une vidéo, entrez dans le vif du sujet dès les premières secondes.

Pas de présentation avant, pas de générique ou de temps perdu, vous devez rapidement être dans le cœur de l’action. Si vous avez un générique (très court), faites-le apparaître, comme dans toutes les séries modernes, après l’accroche.


8) Comment vous sentez-vous ?

Imaginons que ce n’est pas VOTRE contenu. Que son sujet n’est pas à propos de vous ou votre marque. Est-ce que vous trouvez sincèrement cette publication intéressante ?

Imaginez-vous à la place de votre persona : êtes-vous content de le partager ?

Vous devez apprécier de publier ce contenu. Non pas parce qu’il fait la promo de votre dernier modèle d’épilateur, mais parce qu’il est intéressant, drôle ou émotionnellement engageant (dans l’esprit de votre audience : un bon point pour le petit Julien au premier rang).

Si vous n’êtes pas enthousiaste, il y a peu de chances que les utilisateurs le soient et ils ne partageront pas non plus.


9) Entretenez le feu dans votre contenu viral

Participez à la discussion sur votre publication.

Répondez aux commentaires, relancez la polémique : attisez le feu.

Quand votre audience interagit avec votre post, remerciez et intervenez vous-même pour montrer votre propre intérêt et relancer la discussion.


10) Ne demandez pas le partage… enfin si… enfin ça dépend…

La demande de partage, c’est comme les antibiotiques, c’est pas automatique. Si vous demandez à votre audience de retweeter chacun de vos méfaits, ils ne retweeteront plus rien…

Faites-le de temps en temps, sur des contenus qui comptent et des sujets qui correspondent aux valeurs de votre audience.

Vous pouvez soutenir ces demandes de partage avec des opérations :

  • Cadeaux à gagner
  • Dons à des œuvres pour chaque partage
  • Evénements spéciaux (un gage par exemple) si la publication atteint X retweets

N’hésitez, par contre, jamais à faire des appels à l’action :

  • Tague une personne qui se reconnaîtra dans cette situation
  • Et vous, quel est votre meilleur souvenir d’enfance ?
  • Mets un  si tu trouves ce petit chat trop mignon ou un si, de toute façon, tu préfères les chiens !

Voilà,  j’ai fait le tour de mes 10 règles essentielles pour créer du contenu viral sur Facebook. Je vous dis à très vite pour un nouvel article plein de petits poneys dedans !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.
Tous les champs comportant une étoile (*) sont obligatoires.

+ 71 = 78