8 conseils pour lancer son side-business en parallèle de son emploi

Votre emploi principal vous ennuie ? Vous avez envie d’un nouveau challenge ? Vous avez une passion à assouvir ou vous cherchez simplement un complément de revenu ? Alors il va être temps de lancer votre side-business (side project, side hustle) en parallèle de votre activité principale. Mais de qui s’agit-il exactement ?

Le side-business est une activité secondaire qui va vous apporter un complément de revenu en effectuant généralement, et je vous le souhaite, une activité qui vous intéresse et dans laquelle vous avez des compétences sans que cela vous demande une énorme charge de travail. Mais avant de franchir le pas il y a certaines choses importantes à savoir.

Pas d’inquiétude, je vais tout vous expliquer. ?


1/ Vérifiez avec votre employeur que vous en avez le droit

Vous n’êtes pas prêt à laisser tomber votre job mais l’envie de lancer votre activité est trop forte. Avant toute chose, vous devez vous assurer que vous en avez légalement le droit. Un employeur peut vous interdire de cumuler deux emplois ou de créer votre entreprise si elle risque de concurrencer votre activité principale.

Cette restriction doit être mentionnée dans votre contrat de travail par une clause d’exclusivité. Vous pouvez consulter le site https://www.service-public.fr/ afin d’avoir toutes les informations légales. Quoi qu’il en soit, je ne saurais que trop vous conseiller d’en parler à votre employeur afin de pouvoir vous lancer l’esprit libre. ?


2/ Vous devez avant tout être stable dans votre emploi

La création d’un side-business prend du temps. Cela ne doit en aucun cas venir prendre le dessus sur votre activité principale au risque d’être un échec. Assurez-vous d’être bien stable dans votre emploi afin d’être capable de mobiliser votre attention sur d’autres sujets sans que cela ne vous porte préjudice.

Votre side-business est une activité parallèle et ne doit pas vous mettre en difficulté. Le revenu qui se dégagera de cette activité n’est pas encore défini et reste complémentaire, alors assurez vos arrières.

careful


3/ Assurez-vous de prendre des pauses. Un burn-out est vite arrivé si vous travaillez 24/24

Le side-business doit être une activité en parallèle de votre emploi principal mais il vous faudra travailler dur et consacrer du temps au lancement de l’activité. Votre side-business devra à terme être quasiment autosuffisant et générateur de revenu passif sans grosse charge de travail.

Le burn-out n’est pas quelque chose à prendre à la légère.

Pour rappel, l’HAS (haute autorité de santé) le décrit comme “un syndrome d’épuisement professionnel qui se traduit par un épuisement physique, émotionnel et mental résultant d’un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel”. Gardez à l’esprit que vos motivations peuvent être nombreuses mais que votre santé est plus importante, alors pas de secret : faites des pauses ! ?


4/ Il va falloir vous organiser et utiliser les bons outils

Sans organisation point de salut. Pour cela il faut un plan bien défini avant de vous lancer :

  • déterminez de façon précise ce que vous souhaitez faire et le problème auquel vous souhaitez apporter une solution ;
  • évaluez la faisabilité en termes de compétence, de temps, de budget ;
  • testez le projet sur un groupe réduit en vous assurant qu’il y a une demande et des attentes en déterminant le MVP (minimum viable product) qui est la version minimale de votre projet. Cette étape est primordiale pour vous positionner sur le marché et avoir les premiers retours pour faire des ajustements ;
  • déterminez les outils nécessaires pour que votre side-business soit efficace :
    • création de site web : WordPress, jimdo, wix…
    • applications pour mobile : Adalo, Glide…
    • landing page pour mettre en lumière ce que vous proposez : Umso, Dorik…
    • communication avec par exemple l’envoi de newsletter : Mailcgimp, substack…
    • logiciels qui vous permettront de mieux gérer les tâches à réaliser et d’optimiser votre temps : Notion, Todoist, Forest…
  • déterminez le temps à y consacrer pour ne pas risquer de vous épuiser ou de semer le trouble dans votre vie sociale et/ou familiale.

5/ Il vous faudra automatiser tout ce qui peut l’être

Gardez toujours à l’esprit qu’un bon side-business demande peu de travail une fois qu’il est lancé (et une fois seulement). Cette simplicité de fonctionnement doit passer le plus possible par une automatisation des tâches afin de vous dégager le maximum de temps et éviter, comme nous venons de l’expliquer, tout épuisement professionnel.

L’automatisation est la réalisation de tâches automatiques grâce à un système informatique. Il existe beaucoup de supports qui vous permettront cette automatisation comme :

  • Trello
  • Zapier
  • Integromat
  • Automate.io

Évidemment la liste n’est pas exhaustive et vous devrez choisir entre une solution gratuite ou payante.


6/ Pas de secret : il va falloir y consacrer du temps

Si vous voulez que votre side-business fonctionne, il va falloir y consacrer beaucoup de temps pour vous en dégager par la suite.

Vous allez devoir déterminer votre charge de travail et identifier tous vos besoins grâce à une bonne étude de marché et établir un business plan pour identifier vos dépenses afin de vous fournir tous les équipements et outils nécessaires pour travailler dans les meilleures conditions. Cette étape de planification et d’organisation est essentielle car elle vous permet de valider ou non la faisabilité de votre projet ou les ajustements à apporter en termes de connaissance, de compétence et de temps. ⌚️

plan


7/ Suivez l’exemple et inspirez-vous des meilleurs

Vous avez certainement une idée pour vous lancer mais voici les side-business qui fonctionnent le mieux :

  • Créer des ebooks. Si vous avez un domaine de compétence particulier vous pouvez créer ce type de support pour partager vos connaissances. Vous pouvez le commercialiser via Amazon, Google Play, Lulu.
  • Lancer un blog. Si l’écriture vous plait et que vous avez un sujet qui vous passionne, ce side-business est une excellente idée. Certaines marques pourront participer au projet et vous assurer de la visibilité.
  • Créer une formation en ligne et monétiser ainsi vos connaissances.
  • Donner des cours en ligne qui sont en lien avec votre emploi principal. Excellent moyen de rester dans votre domaine de compétence tout en diversifiant vos activités.

La liste est évidemment incomplète mais elle peut vous aider. ?


8/ Communiquez sur LinkedIn pour avertir votre communauté

Les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn seront des alliés précieux car ils vous positionneront sur le marché. Pour vendre, vous devez faire envie et attiser la curiosité.

Vous devez également apporter une valeur ajoutée et prouver à vos prospects que ce que vous proposez est utile pour eux. Sans communication, votre side-business est voué à l’échec. Vous avez fait un énorme travail de préparation mais la communication est certainement la phase la plus importante. C’est à vous d’aller chercher vos clients alors utilisez les bons réseaux de communication. Cette communication va également vous permettre d’échanger sur votre projet.

Quelques idées de side-business

Je vais vous donner ici quelques exemples de ce qui peut être fait en plus de ceux déjà cités :

  • Placer des encarts publicitaires. Si vous avez un site internet ou un blog, vous pouvez y insérer des encarts. Revenu passif assuré mais attention à rester cohérent avec votre image et vos objectifs.
  • Lancer un podcast et fidéliser une audience en traitant d’un sujet qui passionne.
  • Revendre sur Amazon (ou sur des sites de vente d’objets d’occasion) des produits que vous aurez collectés et stockés au préalable.
  • Mettre sa voiture en location.

Vous le voyez, il y a beaucoup de solutions pour lancer un side business qui vous correspond et qui colle parfaitement à votre personnalité.


Comme je viens de vous le démontrer, la création d’un side-business est une véritable aventure qui demande du temps et du travail. Mais tout cet investissement sera payant quand vous dégagerez des revenus passifs sans avoir à travailler comme un acharné grâce à tous les efforts que vous aurez faits en amont.

Comme le dit Chris Guillebeau, créateur du concept, le side-business consiste à : « trouver le chemin le plus court et le moins coûteux pour transformer une idée en source de revenus. »

Bien évidemment cela ne se fait pas sans effort et vous devez garder à l’esprit que votre side-business n’est pas un hobby. Mais si vous suivez les conseils que je vous ai donné plus haut, soyez certain que la création de votre side-business sera une réussite.

Alors ? Vous vous lancez ? ?

Vous aimerez à coup sûr ces articles :