Comment lancer son site web à l’international en 8 étapes ?

Votre activité est bien installée en France et vous cherchez aujourd’hui à développer votre site web à l’international. ?

Comment le traduire ? Quels outils utiliser ? Quoi prendre en compte pour le référencement ?

Vous faites bien de vous interroger.

Développer son site web pour l’international demande de la vigilance et de l’adaptation.

Une stratégie qui a fonctionné en France ne sera pas forcément couronnée de succès dans un pays dans lequel vous maitrisez mal les codes.

Pour vous donner toutes les chances de réussir, vous trouverez dans ce guide mes meilleures astuces pour que votre site web soit une réussite sur les nouveaux territoires que vous convoitez. ?


Étape 1 pour lancer votre site web à l’international : Analysez le marché des pays ciblés

Soyez modeste dans votre développement à l’étranger. Du moins au début. Choisissez un seul pays et étudiez à fond les habitudes des consommateurs. ?

Si vous transposez votre site web français en vous contentant d’une simple traduction vous avez toutes les chances de vous planter. De même, vous devrez très certainement adopter une stratégie de commercialisation différente de celle dont vous avez l’habitude en France.

Pourquoi ?

Parce que les modes de navigation et d’achat sur Internet peuvent être complètement différents d’un pays à l’autre.

Par exemple, la Russie et la Chine n’utilisent pas Google pour surfer sur la toile. Ils ont chacun leur propre système de navigation : Yandex pour la Russie et Baidu pour la Chine. Google est même totalement interdit en Chine. Si vous développez votre site selon les normes de Google, il y a de fortes chances que vous n’atteigniez jamais votre cible voire qu’il soit interdit par les autorités chinoises. ?


❗️ Les points de vigilance sont :

  • La façon de naviguer sur le web : navigateur utilisé, réseaux sociaux usuels, appareils utilisés (ordinateur de bureau, tablette, téléphone), heures habituelles de connexion, préférences de navigation… Par exemple, les Chinois s’attendent à voir s’ouvrir un nouvel onglet lorsqu’ils cliquent sur un lien.
  • Les moyens de paiement : les Allemands privilégient les virements bancaires, certains pays n’acceptent pas PayPal… Prenez connaissance des alternatives de paiement disponibles dans le pays que vous ciblez. ?
  • La symbolique des couleurs : dans certains pays, les couleurs revêtent une grande importance. Il est alors de bon ton de les choisir judicieusement. Par exemple, le vert en Chine est considéré comme négatif. Cette couleur est associée à la maladie, la colère et l’adultère. Le jaune quant à lui a une connotation sexuelle et pornographique tandis que le rouge symbolise le bonheur et la chance. Il est important de le savoir lors du choix de vos codes couleur.
  • L’ergonomie et le design de votre site sur les supports utilisés : La navigation sur tablette ou téléphone commençant à supplémenter l’utilisation d’un ordinateur de bureau partout dans le monde. Veillez donc à développer votre site sur l’ensemble des supports. Le mode Responsive Design répond bien à cette attente.


Étape 2 : Étudiez la législation des pays dans lesquels vous souhaitez vous implanter

Pour être certain d’être en règle afin de commercialiser votre offre, vous devez vous renseigner sur la législation et les règlements locaux. Cela évitera les surprises désagréables.


❗️ Les points de vigilance sont :

  • Les frais de douane ;
  • Les taxes ;
  • L’obligation ou non d’être domicilié dans le pays pour commercialiser ses produits. C’est le cas pour la Chine par exemple ;
  • Les règles fiscales ;
  • Les règles concernant la protection des données (type RGPD en Europe) ;
  • Les règles de consentement à recevoir les informations par mail ;
  • Les règles d’accès au public mineur ainsi que l’âge légal de majorité qui peut varier d’un pays à l’autre…

Pour ces aspects, je ne pourrais que trop vous encourager à faire appel à un conseiller professionnel dans le pays en question. C’est la seule façon d’éviter des erreurs qui peuvent vous coûter très cher. ?


Étape 3 : Choisissez le bon format de nom de domaine

Le choix du format du nom de domaine est stratégique à plus d’un titre :

  • En termes de référencement, il permet d’indiquer aux robots des moteurs de recherche le pays pour lequel vous destinez votre site web ;
  • Pour les visiteurs, il permet de lui indiquer la langue qu’il pourra s’attendre à lire sur votre site.

Vous avez le choix entre trois formats qui ont tous leurs avantages et inconvénients :


Format n° 1 : le nom de domaine dédié. Exemple : www.monsite.de

Avantages :

  • Le ciblage géographique est très clair ; ?
  • Vous avez la possibilité d’héberger votre site dans le pays ;
  • Les sites pour les différents pays sont clairement séparés.

Inconvénients :

  • Vous devez payer un hébergement et un nom de domaine par pays ;
  • Vous devez refaire l’architecture de chaque site à chaque fois.

Format n° 2 : Le sous-domaine. Exemple : www.de.monsite.com

Avantages :

  • Vous pouvez avoir tous les pays sur un même site web tout en permettant de cibler géographiquement sur la Search Console de Google ;
  • La maintenance est facilitée. ?

Inconvénients :

  • Il faut travailler le référencement de chaque sous-domaine individuellement.


Format n° 3 : Les répertoires. Exemple : www.monsite.com/de/

➕ Avantages :

  • C’est le format le plus facilement réalisable techniquement et qui demande le moins de maintenance.

➖ Inconvénients :

  • Il n’est pas aisé d’identifier le ciblage par pays par ce type d’URL ;
  • Il est complexe de séparer les différentes parties du site par pays.

Étape 4 : Traduisez TOUT votre contenu

Je me permets d’insister ici sur l’importance d’une traduction de qualité, c’est-à-dire une traduction compréhensible par le lecteur. De plus en plus de traducteurs automatiques sont disponibles sur Internet. Par expérience, après plusieurs essais avec plusieurs d’entre eux, le texte traduit aboutit souvent à des contresens voire à des phrases incompréhensibles.

Ils n’ont pas encore la capacité de prendre en compte toutes les subtilités d’une langue. ?

Si vous obtenez un texte incompréhensible, vous ferez fuir votre lecteur.

Aussi je vous conseille fortement de faire appel à un traducteur professionnel reconnu dans son domaine pour cette partie. Vous y gagnerez beaucoup en crédibilité.

Si malgré tout vous souhaitez le faire par vous-même vous pouvez vous faire assister par un traducteur automatique. Les meilleurs du moment sont :


? Mémo sur les textes à traduire :

  • Les articles et pages principales ;
  • Les métadonnées (Méta titre, Méta description…) ;
  • Les titres, légendes et descriptions des photos, illustrations, vidéos et autres iconographies ;
  • Les sous-titres des vidéos ;
  • L’URL lorsqu’elle comprend du texte ;
  • Les formulaires ;
  • Les messages et les mails liés à votre autorépondeur ;
  • Les pages d’erreur.

? Mémo sur les modifications de formats, unités de mesure et devises :

  • Changez les devises pour chaque pays ; ? ? ?
  • Adaptez le format des dates : les États-Unis indiquent le mois en premier, la Chine l’année, la France le jour… Adaptez-vous au pays ;
  • Adaptez vos champs de formulaire aux spécificités du pays. Exemple : pour indiquer son adresse aux États-Unis, il faut ajouter l’État de résidence ;
  • Modifiez les unités de mesure : par exemple, certains pays utilisent les miles pour mesurer les distances. Renseignez-vous également sur les autres unités de mesure utilisées (unités de poids, de taille des vêtements, des chaussures…).

Étape 5 : Adaptez le design de votre site aux spécificités du pays

Certains pays ont un sens de lecture différent comme les pays arabophones qui lisent de droite à gauche. Si vous visez ces pays, vous devez donc modifier la structure de vos pages pour que les éléments les plus importants de votre site se trouvent à droite.

Vérifiez également que vous avez bien toutes les typographies nécessaires pour écrire dans la langue des pays concernés : alphabet cyrillique, arabe, perse, japonais, chinois, indien… Attention, même pour certains pays d’Europe vous devrez être vigilant : l’Allemagne et l’Espagne ont des lettres et points de ponctuation non utilisés en France.


Étape 6 : Travaillez votre référencement pour l’international

Vous devez lancer une nouvelle campagne SEO pour chaque pays où vous souhaitez vous implanter.

❗️ Les points de vigilance sont :

  • Recherchez les mots-clés spécifiquement utilisés pour le pays visé et pour votre thématique. Une simple traduction des mots-clés français n’est pas suffisante. Il faut tenir compte du champ sémantique utilisé et des habitudes locales. Google Analytics pourra vous aider ;
  • Tissez le maillage interne entre les pages web de vos sites internationaux (Liens pertinents entre vos pages) ;
  • Si vous avez des boutiques ou des bureaux dans le pays, inscrivez-les sur Google MyBusiness. Indiquez l’adresse, le numéro de téléphone, les heures d’ouverture et un lien vers votre site web ; ?
  • Multipliez les liens externes provenant de sites du pays vers votre site web ;
  • Veillez à la bonne orthographe ou à la bonne signification du mot-clé dans le pays. Dans la même langue, il existe certaines variations régionales qui peuvent pénaliser votre référencement si vous n’y prenez pas garde. Par exemple, il existe des différences d’orthographe pour le même mot entre l’anglais américain et l’anglais de Grande-Bretagne : « Centre » en Grande-Bretagne devient « Center » aux USA, « Colour » devient « Color »… De même, des mots complètement différents désignent le même objet. Exemple, le mot « Char » en français québécois désigne une voiture au Québec. Un appartement se dit « Flat » en anglais britannique tandis qu’on le désigne sous le mot « Apartment » en anglais américain. De nombreux exemples du même type sont à prendre en compte si vous voulez atteindre vos cibles efficacement.

Quoi


Étape 7 : Mettez en place les bonnes balises

Pour améliorer votre référencement, vous pouvez mettre en place des balises dans le code HTML. Deux types de balises sont à utiliser :

  • La balise Meta Language à mettre au début du Code Source d’une page. Elle précise aux robots la langue utilisée dans la page. Le format de la balise se présente de la façon suivante : <META NAME= » Language” CONTENT= » de »>
  • La balise avec « alternate hreflang ». Cette balise indique que la page a été traduite d’une page mère. Elle donne l’information à la fois de la langue et de la localisation du pays concerné grâce au format des codes ISO. Par exemple pour préciser qu’un contenu est écrit en anglais pour les États-Unis on écrira le code suivant : hreflang=  » en-US  ». Le code ISO pour la langue est en minuscule et le code ISO pour le pays est en majuscule.

Étape 8 : Optimisez l’accès à votre site web

Mon premier conseil dans ce domaine est de mettre en place un plug-in pour que votre visiteur atterrisse directement sur une page traduite dans sa langue. Vous trouverez par exemple ces très bons plug-ins :

Ensuite, vous avez la possibilité d’améliorer la vitesse d’accès à votre site grâce à la mise en place d’un CDN (Content Delivery Network). Cette petite merveille permet à votre internaute situé à l’autre bout du monde de se connecter à votre site sur un serveur local proche de chez lui et non pas sur le serveur situé en France. Ceci améliore grandement sa vitesse de connexion. ? Il existe plusieurs plug-ins pour faciliter cette mise en place. Le plus utilisé à l’heure actuelle s’appelle CDN Enabler.


Vous connaissez maintenant toutes mes astuces pour le développement de votre site à l’international. ?

D’autres astuces à nous partager ?

Vous aimerez à coup sûr ces articles :